samedi, juin 19, 2010

L'honneur

Je songe à mon dernier billet. Nos parents nous font tous honte un moment ou l'autre, particulièrement quand on est ado. Par un commentaire un peu trop infantilisant, par leur trahison en public d'une confidence qu'ils banalisent, par leur manière de s'habiller, marcher à quelques mètres d'eux semble parfois la seule issue pour préserver son honneur.

Puis, que je me dis, c'est sans doute un juste retour des choses. Combien de fois les miens m'ont-ils fait honte par une énormité prononcée à voix haute, par une exclamation des plus désobligeantes hurlée à l'épicerie au sujet de la puanteur de la femme qui nous suit dans la file, de la laideur de la caissière, de l'acné d'un ado rencontré ou de la couleur de peau d'un passager de l'autobus?

Nombre de fois, j'ai voulu, moi aussi, me fondre dans le décor et rire de ce rire détaché que l'inconnue qui ne ramassera pas les pots cassés des vérités toutes crues des enfants peut se permettre parce que ce n'est pas le sien.

N'ai-je pas eu terriblement honte la fois où Fils Aîné, alors âgé de 3 ans, prit son élan pour donner une bonne claque pinçante sur les ÉNORMES fesses d'une ÉNORME femme en maillot penchée au-dessus de son bambin dans une pataugeoire en s'exclamant: "Hey, les foufounes !"

Puis-je en toute légitimité considérer qu'en matière d'humiliation, mes enfants ont une certaine "dette" de clémence envers moi pour mes erreurs futures?

3 commentaires:

Tania a dit...

aaaaaaaaaaah!! c'est drôôôôle!!!!!
je me bidonne toute seule à imaginer le ptit tannant qui distribue les claques sur les fesses des mamans à la pataugeoire!!! ;)
(pis on s'entend, "hey les foufounes", c'est beaucoup plus gentil qu'un mot que pourrait lâcher un ado sur les mêmes attributs proéminents...)

Mamantroispointzero a dit...

Hi, hi, hi! Oui, vu sous cet angle, je crois bien qu'on mérite l'indulgence de nos enfants!

Anne-Lune a dit...

Ça porte à réfléchir. C'est bien sûr! :-P