lundi, mai 31, 2010

L'image

Les entreprises dépensent des milliers, voire des centaines de milliers, voire des centaines de millions de dollars par année en relations publiques, en gestion d'image corporative, en publicité, selon leur taille. Des relations publiques efficaces rejoignent la clientèle-cible, entretiennent l'image positive de l'entreprise ou limitent les dégâts en cas de gestion de crise.

Les représentants et cadres d'entreprise investissent pour soigner leur image, rouler dans des véhicules qui suggèrent succès et prospérité pour représenter fièrement l'organisation qui les emploie. L'entreprise soigne son site web corporatif, le met à jour, investit en R&D, bichonne ses marketers.

Bien entendu, les entreprises n'ont pas toutes les budgets de multinationales, mais pratiquement toute les entreprises ont pignon sur rue. Certaines dans des édifices à bureau, d'autres au sein d'un petit bâtiment commercial, d'autres possèdent leur propre immeuble.

Quel moyen peu coûteux, pour une entreprise, de se faire remarquer dans son milieu à peu de frais?

Fleurissez !

Dans le parc industriel de Laval, une entreprise se distingue. Malgré qu'elle ne soit "qu"'usine, elle fleurit les abords du trottoir qui mène à ses bureaux et la devanture de l'édifice. Idem pour le dentiste, le coiffeur ou les terrasses de mon quartier: fontaine, fleurs annuelles, bacs à fleurs, immeuble soigné. Ça détonne.

Que c'est accueillant ! Non seulement pour les visiteurs, mais également pour les employés qui y travaillent chaque jour. Quelle belle considération pour ses employés que de rendre agréable et accueillant leur milieu de travail, quelle jolie manière de rendre le milieu de vie attrayant, de démontrer que le souci de susciter le plaisir de travailler dans un environnement convivial et accueillant est aussi important que d'impressionner le public !

Les écoles du quartier ont eu, par le passé, des plates-bandes qui ont, avec les années, été laissées à l'abandon. Résultat: le personnel, les élèves et les visiteurs pénètrent par une entrée qui semble abandonnée. Les drapeaux sont déchirés ou manquants, le lettrage des écoles est brisé.

Une entreprise de communication / marketing a des arbustes mal entretenus et envahis par des herbes hautes qui en altèrent la beauté.

Où donc est passée la fierté?

Il est si peu dispendieux de soigner la devanture d'un commerce ! C'est de l'image de l'entreprise dont il est question !

Cette année, plusieurs écoles ont décidé de remédier à la situation. Le chaos des plates-bandes a été débroussaillé, c'est un premier pas. Ailleurs, des fleurs ont été plantées.

Commerçants, entrepreneurs, soyez fiers ! Si vous faites des affaires dans votre quartier, on remarquera votre souci esthétique si vous vous en donnez la peine. Même pour vous, ce sera plus agréable !

5 commentaires:

Nanou La Terre a dit...

Ouf... J'ai justement peinturé mon balcon et marches avant, hier.Et je viens ici ensuite! Un peu plus et j,aurais eu honte de moi tiens, carrément...

Grande Dame a dit...

Toi, Nanou, qui a de si jolies fleurs à l'entrée de ton accueillante maison? Question de perception, rien d'autre ! ;)

M a dit...

Je travaille dans le quartier industriel à Laval et le bureau soigne très bien son image et son parterre! Dans le décor plus que déprimant du quartier, ça aide en effet!

Nanou La Terre a dit...

Je pense que ça fait longtemps que t'as vu mon escalier et balcon.Ouf, c'était dû...

Grande Dame a dit...

Tu as dû me faire effet avec tes fleurs alors...;)