mardi, juillet 28, 2009

Les abus de pouvoir de l'adulte en position d'autorité ou les dangers du rose dans la construction identitaire du jeune garçon

Imaginez…

Un garçon de douze ans. Un bon garçon drôle, sympathique, bourré de fantaisie. Le deuxième d’une famille comptant sept enfants, une personnalité explosive et expansive. Un grand ado à la fierté aussi haute que ses 5’11’’.

Une grand-mère habituellement bienveillante, grano-ésotérotico-urbaine dans l’âme, avant-gardiste et autonome désireuse de faire une sortie avec une partie de ses petits-enfants.

La grand-mère décide de les amener pique-niquer au jardin botanique.

Pour l’expédition, elle prépare un lunch (santé, assurément) qu’elle range soigneusement dans un sac à dos.

Avant de partir, elle confie le sac à dos au jeune adolescent, qui devra le trimballer en autobus. On pourrait penser : « Normal que le jeune pétant de santé aide sa bonne mère-grand » et on aurait raison.

Sauf que.

La grand-mère est malicieuse et n’a pas pris n’importe quel sac à dos. Parmi sa collection, elle a pris soin de prendre le ROSE afin de s’amuser de l’humiliation prévisiblement engendrée chez son petit-fils en pleine construction identitaire. Le petit-fils a beau manifester son malaise, la grand-mère prend un plaisir sadique à insister : il doit aider et tut tut tut, on ne fait pas de cas d’une simple couleur.

L’ado est contraint, sous l’autorité de sa grand-mère, de s’exposer publiquement de la sorte. Devant les belles filles de son âge, devant les autres ados, devant ses frères moqueurs de son sort, il est résigné à se faire voir sous un jour qui ne lui ressemble pas.

Pendant ce temps, la grand-mère se cache à peine pour rigoler (elle avouera plus tard avoir ressenti la dilatation progressive mais intense de sa rate) et savoure le pouvoir de son autorité malsaine sur celui qu'elle préfère comme bouc émissaire. L’adolescent en question rapportera que son frère aîné prenait un malin plaisir à lui signifier de manière peu discrète dans l’autobus lorsqu’il tentait d’éloigner un peu le sac posé à ses pieds : « Grand-Charme! Garde un œil sur TON SAC ROSE! TON SAC ROSE, Grand-Charme! ». Le frère aîné a corroboré avec plaisir les dires de la victime et n'a pas manqué souligner le regard de contentement dans l'oeil de la grand-mère.

Je ne sais pas pour votre lecture de la situation mais de mon point de vue, cela ressemble grandement à un cas d’humiliation trans-générationnelle, phénomène de plus en plus courant chez les baby boomers: un parent ayant par le passé ressenti quelconque embarras via un de ses enfants (par son allure marginale ou sa personnalité par exemple) tend, de façon plus ou moins consciente, à infliger à un de ses petits-enfants une forme de vengeance destinée en réalité au parent contre lequel le grand-parent conserve une amertume inavouée.

Voilà des jours que je me cherche une ligne ouverte pour dire haut et fort ce que je pense de ces abus d’autorité par des adultes en position de pouvoir. N’ayant point réussi à en obtenir une, je fais de ce blog ma tribune. C’est épouvantable et la situation me renverse. Je dirais même plus, je suis épouvantée et renversée. Je vais téléphoner au Journal de Montréal pour une indignation en bonne et due forme. J’espère qu’ils me prendront en photo...

26 commentaires:

Pur bonheur a dit...

Il n'est jamais trop tard pour se venger. Que ton 5'11 amène sa mère-grand à la Ronde...

Joan Durand a dit...

Je pense que 5'11 ne voudra bientôt plus sortir avec sa grand-mère...

low profile a dit...

Moi qui croyais que c'était les enfants et ados qui étaient méchants entre eux, qui aimaient humilier les autres et qui en ressentaient un certain plaisir.
Je me mets dans la peau de ton fils et me semble que se faire humilier par un étranger c'est pas drôle mais par un membre de sa propre famille c'est grossier et de très mauvais goût, à mon humble avis inacceptable. Faut croire que certaines personnes prennent du plaisir dans le "malheur" des autres.
Si un jour lointain ton fils se moque de cette personne, soit indulgente avec lui, nous ne pouvons savoir à quel point il a été blessé intérieurement.

Michèle a dit...

Comme la santé ou l'intégrité physique de Grand-Charme n'ont pas été mis en danger, je crains fort que ton histoire ne fasse pas le "front page".

J'essaie de juger et condamner, mais je suis mitigée.

Devrais-je condamner la malicieuse grand-mère et lui suggérer de faire amende honorable en proposant un privilège ?

Ou le grand de 5'11'' qui ne connait peut-être pas encore le sens ou l'application du mot révolte ? Dans le sens qu'il aurait pu simplement refuser de porter le sac et que c'était son droit le plus strict si le geste allait à l'encontre de ces principes ?

J'hésite... ;-)

Yannick a dit...

Ouch....je ne suis pas certaine d'apprécier ce genre d'humour. Je crois que j'en voudrais certainement a cette Mère-Grand trop exubérante.

La vengeance oui mais vers celui ou celle le cas écheant qui mérite le blame....pas une génération après. Ceci dit j'assume qui je suis et d'office je "bouderai" cette personne aussi aimée soit-elle.

Anonyme a dit...

Le dérapage n'est pas l'apanage de la jeunesse, il arrive qu'une brave mémée tombe dans le "pas chic" et blesse son grand petit-fils.
Dommage, l'occasion était belle pour réussir une belle excursion et il a suffit qu'elle impose un accessoire inadéquat pour gâcher le pique-nique.
On dit parfois que:" le jugement était en option et qu'il n'a pas été commandé..."

Gisèle

Grande Dame a dit...

Je pense que mère-grand s'amusera de ce billet, qu'elle y décèlera l'ironie, l'humour, le sens de l'exagération qu'elle me connait et dont il est drapé.

Mon 5'11'' ne lui en veut pas pour vrai, soyez rassurées et clin d'oeil à vos inquiétudes devant mon sens dramatique. :o)

Désolée, je croyais que c'était évident. :oS

Yannick...euh...juste pour être sûre, ma théorie, elle est bidon...

Grande Dame a dit...

Bon, je file croche de devoir expliquer que c'était de l'humour, de la caricature issue d'une situation cocasse pas mal intentionnée du tout. :o/

délicieuse grand-maman a dit...

Oh là là! C'est qu'elle va devoir rattraper les plumes au vent cette Grande Dame à l'ironie un peu malicieuse, et provocatrice.

Une chance qu'elle m'a avertie avant que je ne la lise car ce serait moi qui ce serait peut-être sentie blessée et qui aurait privé dans le futur mes petits-enfants d'une grand-maman qui les adore. Et qui aime bien rigoler avec eux.

Pur bonheur, 5'11" m'a en effet proposé La Ronde, mais c'était plus dispendieux au groupe. Et à mon âge, le coeur est plus fragile. Comme j'en avais 4 avec moi, il fallait que je me ramène toute d'une pièce.

Michèle, bravo pour ta réserve et ton discernement! L'emphase a été volontairement exagéré par ma douce chérie qui protège tendrement sa couvée. Et il nous as manqué de temps, nous voulions faire un petit vidéo avec le sac rose. D'ailleurs c'est partie remise et d'ici quelques années, je crois que G.C. fera compétition à certains de nos meilleurs humoristes. Qui sait le sac rose, lui donnera peut-être de bonnes idées.

Je trouve ta suggestion très bien car justement ce soir je me cherchais un cavalier pour voir un spectacle de U2 en Imax 3D et je pensais l'offrir à Grand Charme si nos horaires se rejoignent.

Quant aux autres lecteurs, devant votre indignation, désolée, mais il vous manque beaucoup des vrais éléments contextuels.

Et de toute façon, c'était l'humour cocasse de ma grande! Je lui pardonne! Et j'espère qu'elle se pardonnera aussi.

délicieuse grand-maman a dit...

Oh là là! C'est qu'elle va devoir rattraper les plumes au vent cette Grande Dame à l'ironie un peu malicieuse, et provocatrice.

Une chance qu'elle m'a avertie avant que je ne la lise car ce serait moi qui ce serait peut-être sentie blessée et qui aurait privé dans le futur mes petits-enfants d'une grand-maman qui les adore. Et qui aime bien rigoler avec eux.

Pur bonheur, 5'11" m'a en effet proposé La Ronde, mais c'était plus dispendieux au groupe. Et à mon âge, le coeur est plus fragile. Comme j'en avais 4 avec moi, il fallait que je me ramène toute d'une pièce.

Michèle, bravo pour ta réserve et ton discernement! L'emphase a été volontairement exagéré par ma douce chérie qui protège tendrement sa couvée. Et il nous as manqué de temps, nous voulions faire un petit vidéo avec le sac rose. D'ailleurs c'est partie remise et d'ici quelques années, je crois que G.C. fera compétition à certains de nos meilleurs humoristes. Qui sait le sac rose, lui donnera peut-être de bonnes idées.

Je trouve ta suggestion très bien car justement ce soir je me cherchais un cavalier pour voir un spectacle de U2 en Imax 3D et je pensais l'offrir à Grand Charme si nos horaires se rejoignent.

Quant aux autres lecteurs, devant votre indignation, désolée, mais il vous manque beaucoup des vrais éléments contextuels.

Et de toute façon, c'était l'humour cocasse de ma grande! Je lui pardonne! Et j'espère qu'elle se pardonnera aussi.

Michèle a dit...

L'ironie et le clin d'oeil malicieux au fils et à la grand-mère non moins malicieuse étaient évidents.

On l'habitude des "histoires", si bien racontées, de Grande-Dame. :)

Pur bonheur a dit...

Mais je ne faisais que vous taquiner Délicieuse Grand Maman. Vous savez bien que le seul manège dans lequel vos délicieux petits enfants vous auraient embarqué de force aurait été LA PITOUNE, si elle existe toujours . Quelques éclaboussures d'eau fraiche sont toujours le bienvenue par ces journées chaudes et torrides!

La Mère Michèle a dit...

Tu tu tu! Certains hommes, virils à souhait, portent du rose!

Et puis, raconté de la sorte, il était évident que le rose était radioactif, cancérigène, et la situation, critique à souhait! ;o)

mouahaha!

J'ai encore mon sens de l'humour, je suis contente, j'avais discerné l'ironie :)

Nanou La Terre a dit...

J'allais te dire: "C'est une blague non?"
J'avais visé juste.

KidouE a dit...

Grande Dame,
Je ne vous connais pas, mais j'avais bien compris que c'était de l'ironie et que votre mère devait avoir sans aucun doute l'humour pour accueillir votre billet.
Pour les non initiés à votre plume, cela pouvait avoir un petit goût de vengeance.

Votre humour, votre famille et vos aventures sont toujours délicieuses à lire. On voudrait devenir votre amie...

Une femme libre a dit...

5'11" à douze ans? Ce sont des colosses que vous avez engendrés là. Je n'ose imaginer l'ampleur de votre facture d'épicerie. Des ados garçons, ça mange sans fond.

Hop mama a dit...

Hihihi! C'est de la Grande Dame pure ça ;O)

Moi qui trouve mon 11 ans de 5 pi 7 grand, ayayaye!

Parfum a dit...

moi j ai trouvé ca bien drole et si on ne vaut pas une risé ben on vaut pas grand chose!!! et franchement quand on voit un ado avec un sac rose on s est tous que c est pas le sien!!!!

Anonyme a dit...

je trouve ça carrément chien de la part d'une grand-mère que de faire ça...

Grande Dame a dit...

Fiou! Ça me rassure de voir que mon billet avait été compris mais bon, c'est vrai que l'ironie n'est pas toujours évidente quand on connait mal la blogueuse. ;o)

Je peux aisément tolérer qu'on ne soit pas d'accord avec moi mais quand l'objet implique une personne que j'aime, oups, c'est plus délicat.

Zed Blog a dit...

Pour moi, le véritable danger se trouve dans ces stéréotypes ridicules fille/garçon.

Tant que les hommes seront au pouvoir, la publicité, l'entourage, l'école (David Fortin, par exemple), les parents, continueront à nourrir ces idéologies qui construisent des genres opposés et de tant de manière qu'il faut s'identifier au vrai gars ou à la vraie fille de peur d'être taxé/e de... ou taxé/e tout court, battu/e, rejeté/e, violenté/e.

L'abus de pouvoir vient du manque de discussion à ce sujet, initiée par la grand-mère et qui participer non pas à ridiculiser 5'11, mais les simples d'esprit qui associent une couleur à l'homosexualité.

Très profiteur pour le système économique et politique, ce train qui va par en arrière aussitôt qu'on le tire un peu vers l'avant.

Je suggère la lecture de Sisyphe qui en parle abondamment. la construction des genres et des contradictions irréconciliables entre filles et garçons.

Dans les allées de jouets... On ne pourra pas dire que l'on ne prépare pas les filles à la réalité. Mille Barbies pour un Ken. Des Bratz faisant la promotion de l'hypersexualisation. Etc.....

Zed

Zed Blog a dit...

Grande Dame, je comprends que c'est de l'ironie, ayant lu tous les commentaires. Il n'y avait donc aucun abus de pouvoir.

Cependant, sur le fond, ma position est bien celle-là. Suis allergique au plus au point aux stéréotypes, en plus de mes valeurs, pour avoir à composer avec les dégâts tous les jours. Ouais... tout le monde, d'ailleurs, sauf que pour plusieurs, c'est « normal » (sic).

Bonne soirée, Zed

Rose L. a dit...

Que d'histoire pour un malheureux sac à dos rose...La grand-mère, qui adore ses petits-enfants (j'en suis sûre), n'avait certes aucune mauvaise intention. Que fera 5"11 lorsque sa première blonde lui demandera de tenir sa sacoche...Il est peut-être grand mais c'est encore le bébé à sa maman.

Maman me semble très protectrice envers ses chatons. La vérité ne sort pas toujours de la bouche des enfants...il ne faudrait pas l'oublier.

Le rôle du grand frère dans cette histoire a été mis de côté. Il semblait prendre beaucoup de plaisir à se moquer de son petit frère de 5"11. Si j'étais 5"11, je m'arrangerai que la prochaine fois que ce soit le grand frère qui porte le sac. Après tout, c'est l'aîné, il doit montrer l'exemple!

Si ma fille tenait de tels propos, j'en serais peinée. Des excuses devraient être publiées officiellement à la une du Journal de Montréal, ne croyez-vous pas?

Une grand-mère à la défense des sacs roses

Anonyme a dit...

J'ai tout compris cà tout de suite moi ... ;o)))

Anonyme a dit...

ooopsss signé (le commentaire avant...) Monica xx Bonne journée Grande Famille!

mazsellan a dit...

Sauf que pour certain, moi, ayant vécu ce genre d'humiliation de ma grand-mère qui, quelques années avant la préadolescence, me déguisait en femme pour passer l'Halloween, ça fait chier.