mardi, novembre 06, 2007

Zoothérapie

Tout-Doux (huit ans), étendu sur le divan et caressant la petite chatte après une journée particulièrement émotive pour lui: "Maman, moi, quand j'suis triste, on dirait des fois que c'est juste les animaux qui peuvent me consoler."

Moi -C'est vrai que les animaux nous font du bien. Ils le sentent quand on a besoin de réconfort.

Lui -Ils viennent nous voir, ils jouent avec nous, ils sont capable de sentir la présence des fantômes, ils sont doux.

Moi -Dans certains hôpitaux, on amène parfois aux enfants malades de petits chiens. Ils font du bien aux enfants, même aux adultes.

Lui -Moi, je dis que les animaux nous font tellement de bien qu'ils sont comme des médicaments!

Euh, c'est une façon de voir les choses, mais je ne suis pas certaine que j'échangerais notre Mimi contre une boîte de pilules...

7 commentaires:

Vero a dit...

Tout à fait d'accord avec toi... nous avons un bichon (une femelle adorable que nous avons adopté dans un élevage où elle allait être euthanasiée car elle ne reproduisait plus)... Manon avait peur des animaux et cela lui a appris beaucoup... Zoé la traîte comme son petit bébé... et Julie est sa petite maîtresse en chef...
Nous avons deux octodons, un couple, en cage... qui a donné des bébés mais se fait vieux...
Un poisson rouge...
Côté chat, on aurait bien voulu mais les allergies sont trop virulentes pour mon homme et Julie avec cette boule de poil...
dommage....

pistache a dit...

Moi ausi je suis d'accord avec toi. Ma grande a une relation vraiment spéciale avec une de nos chattes. La présence du chat la calme et lui fait penser a autre chose.

La mi-trentaine a dit...

Les jeunes enfants font souvent preuve de lucidité dans les moments où on s'y attend le moins. Votre Tout-doux en est un bon exemple!

Tangerine a dit...

Les enfants adorent les animaux et c'est bien normal. C'est doux, chaud, vivant et affectueux. Tu devrais nous mettre une photo de Mimi. J'aimerais bien la voir moi!

Bb a dit...

J'opte pour un entre-deux: une boîte de Tylenol avec des pattes!

Sur une note plus sérieuse, c'est vrai qu'un animal procure beaucoup plus de bien qu'une bouchée de pilules. Parfois ça ne marche même pas!

En exemple: le chat de ma mère et moi, quand je retourne dans mon, bled, alimentons une bonne haine. J'ai beau le pousser, le traiter de noms (chat précieux sans moustaches!), il revient toujorus se coller et je finis par m'attendrir. Il guérit mon coeur et l'épanouit. Comme c'est beau. * J'ai déjà essayé de traiter une Tylenol de noms, c'est pas mal plate. :P

Monsieur l'adulte a dit...

En passant, j'imagine qu'on t'as mise au courant, mais on critique ton blog par là: http://blogsquebecois.blogspot.com/ et en lisant les commentaires je me suis dit que si j'étais toi j'aurais la tête haute d'avoir autant de fans :)

L'artiste a dit...

C'est des placebos!!! Moi qui fait de la zoothérapie avec mon chat... Je devrais appeler mon prochain chat Placebo!! Pourquoi pas?!