mardi, mai 11, 2010

Le marketing boiteux ou l'art de vous faire dire ce que vous n'avez pas dit

Dring dring (processus informatisé d'activation du renouvellement de ma carte de crédit que nous appelerons Alphonse pour ne pas diffamer contre l'institution financière l'émettant).

Une dame du service à la clientèle répond, valide quelques infos personnelles et "conclut" (il y a des conclusions plus interminables que d'autres) l'activation de ma carte en m'exposant la fabuleuse initiative de l'institution financière Alphonse pour lutter contre les contraintes financières liées au cancer.

"...Ainsi, avec notre nouvelle assurance, vous êtes protégée pour 25 000 $. Celà signifie que si on vous diagnostique un cancer, vous recevez un chèque de ce même montant, 25 000 $ (kekling, kekling !) que vous pouvez empocher et cela, à l'abri de l'impôt madame Grande-Dame. Tout le monde sait que la période des traitements de la maladie peut être très pénible pour la famille. Avec ce 25 000 $ que vous pouvez utiliser comme bon vous semble, vous vous assurez de garder un minimum de qualité de vie. Que ce soit pour payer la garderie, des soins privés, un congé sans solde d'un membre de votre famille. Qui plus est, ...."

-Vous facturez ça annuellement?

-Eh bien, il vous en coûte moins de 9 $ par mois et cela, madame Grande-Dame, pour le plus grand soulagement de vous et bien sûr, de votre famille. Parce que bien sûr, quand on tombe malade, on ne veut pas devoir se soucier en plus des besoins de sa famille...

-Hmm, c'est une excellente initiative de la part d'Alphonse mais je vous interrompts madame, je ne suis pas intéressée.

-...comme je vous disais, vous pouvez utiliser ce montant comme bon vous semble, que ce soit pour payer la garderie, des soins privés, un congé sans solde d'un membre de votre famille ou autre, cela reste à votre discrétion, madame Grande-Dame. On dort toujours mieux avec une bonne protection.

-Madame, je ne suis pas intéressée.

-Vous savez, personne n'est à l'abri de la maladie, ça pourrait vous arriver à vous...

-Effectivement, personne n'est à l'abri, mais je n'ai pas l'intention de prendre votre assurance.

-Oh, je comprends, vous êtes déjà protégée par une autre police, c'est ça?

-Je vous remercie et vous souhaite une bonne journée, madame...

-Dois-je comprendre que le cancer n'est pas une cause qui vous tient à coeur? En tout cas, moi, je peux vous dire que si on me diagnostiquait un cancer, jamais je ne voudrais que mon conjoint ait à gérer tout seul nos problèmes financiers...

Meeerde ! Alphonse !!! Qu'est-ce qui se passe? Le service des ventes a fusionné avec le service d'activation des cartes?? Est-ce en harcelant ainsi ses clients fidèles qu'on espère étendre nos produits?

Je suis très déçue.

6 commentaires:

La Belle a dit...

Moi aussi je vis ces situations là... C'est frustrant d'appeler pour quelque chose et ils en profitent pour te vendre autre chose.

Méli a dit...

Je déteste la vente sous pression !!! ah que je vous comprends et surtout quand on leur dit non poliment et qu'ils en rajoutent !!!

Mamantroispointzero a dit...

La préposée devrait peut-être envisager de postuler à la Société canadienne du cancer parce que la cause semble lui tenir vraiment à coeur :-)

Parciparla a dit...

Hihihi, j'ai un truc INFAILLIBLe...

"Vous parlez français?"
En général, ici, ca suffit à arrêter illico la conversation, mavec moults sorry d'ailleurs...

Si non, la personne faisant un effort pour parler french, je l'écoute (avec respect...) Ca ne dure jamais.

Sinon, je parle en espagnol...

«Los siento, no entiendo ni el frances, ni el ingles»

Je remarque que je recois de moins en moins d'appel marketing... HAHAHAHA!

Grande Dame a dit...

Vivement que j'apprenne d'autres langues ! :)

La Mère Michèle a dit...

J'ai reçu l'offre d'Alphonse aussi... pas une cenne à dépenser pour ça! pfff