lundi, août 24, 2009

Y a quelqu'un?

Frédéric, du haut des escaliers du sous-sol, appellant ses frères: "Est-qu'y a quequ'un en bas?"

-...

-Est-qu'y a quequ'un en bas?

-...

-Est-qu'y a quequ'un en bas?

-...

-Est-qu'y a quequ'un en bas?

-...

-Est-qu'y a quequ'un en bas?

-...

-Est-qu'y a quequ'un en bas?

-...

-Est-qu'y a quequ'un en bas?

-...

-Est-qu'y a quequ'un en bas?

-...

-Est-que...

(Et ainsi de suite, et ainsi de suite.)

À chaque demande, je me dis ça y est, il va finir par comprendre que le silence est équivalent à une réponse mais non, il persiste, plein d'espoir de ne pas descendre l'escalier en vain.

Cet espèce d'acharnement passif et infiniment patient me fait penser à la mère d'une amie. Nous avions 15 ans et à cette époque pré-afficheurs, les coups de téléphone étaient fréquents. Cela donnait à peu près ceci.

Driiing, driiiing.

La mère décroche, emploie son ton poli et soigné: "Hello?"

-...

-Hello?

-...

-Hello?

-...

-Hello (elle n'hausse même pas le ton).

-...

-Hello, qui parle?

-...

-Qui parle?

-...

-Hello?

-...

-Qui est à l'appareil?

-...

Elle éloigne soudain le téléphone de son oreille pour regarder le récepteur comme si elle allait y trouver réponse à sa question puis avec étonnement, le repose sur son oreille en tapotant le combiné pour en faire enfin jaillir une voix: "Hello?"

-...

-Qui parle??

-...

-Est-ce que vous m'entendez? Qui parle? Hello?

Et moi, interloquée, debout dans la cuisine à la regarder faire, je me dis bonyeu, raccroche-moi ce téléphone et ça presse! Cela a dû arriver trois ou quatre fois et chaque fois, elle répondait avec la même inébranlable patience. Remarquez, si j'avais été le p'tit comique, j'aurais été tentée de mettre moi aussi ce numéro dans mes favoris.

5 commentaires:

Tcha (Fils aîné) a dit...

Quand Fred fait ça, je finis par me taner et lui répondre que je suis là. Alors, il descend pour venir me montrer ses fichus cartes Naruto. Et, enfin, partir et me laisser tranquille à travailler.

Sa tenacité m'étonne.

Tania a dit...

Ah ben voilà, on comprend tout alors! Si Tcha attend d'être tanné d'entendre petit frère appeler pour lui répondre, ça entretient l'espoir du petit. Il se dit qu'il n'obtiendra une réponse qu'après plusieurs demandes, lorsque de guerre lasse on préférera lui répondre plutôt que de continuer à l'entendre appeler!

Si vous répondiez du premier coup, peut-être que les fois d'après il comprendrait qu'après 2-3 appels il n'y a personne?

Bon, je crois que ma solution est beaucoup trop facile et simple pour les mystères d'un cerveau de 3 ans, qui ne s'expliquent pas... ;o)

Grande Dame a dit...

Héhé Tcha, et quelle ténacité!

Hé oui Tania, il arrive souvent qu'on soit long à répondre ici. Par contre, quand il s'agit de mes demandes et qu'on ne me répond pas, j'hausse le ton assez vite.

Frédéric est de nature exigeante et impatiente, ce qui rend étonnant le fait qu'il sache articuler la même demande plusieurs fois en conservant son calme.

Zed Blog a dit...

Très, très rigolo.

En effet, le message passé est qu'il faut répéter encore et encore mais qu'on finira ainsi par avoir une réponse. Oups!

Je peux prendre la voiture?
Je peux prendre la voiture?
Je peux prendre la voiture?
Je peux prendre la voiture?
Je peux prendre la voiture?
Je peux prendre la voiture?
Je peux prendre la voiture?


Zed ¦D

Anne-Lune a dit...

Oh! J'adore quand tu me fais sourire ainsi, Grande Dame! Cute!