jeudi, avril 23, 2009

Le petit chien de Pavlov

Nous avons ce matin un garçon de 3½ ans survolté. 'Savez, saute partout, crie, s'énerve, revendique, chiâle, tire les bras de sa soeur, tente de lui faire un massage cardiaque (!), ronronne-tourbillonne-sape. Étourdissant.

Je lance un ultimatum: "Là, Frédéric, tu es très excité et tu me tapes sur les nerfs. Ou tu te calmes tout de suite ou je t'envoie te calmer dans ta chambre."

Il s'écroule sur mon oreiller avec l'apparente volonté de se tenir tranquille. La menace plane, on se tient tranquille dans la mesure de nos capacités.

Étendu lui aussi dans le lit conjugal, Coco (7 ans) lance: "T'es tellement énervé Frédéric, je parie que t'es même pas capable de rester tranquille dix secondes!"

Mis au défi, le principal concerné s'exclame: "Vouiii! Z'suis capable!"

Et Coco de commencer: "Un...deux....trois..."

Lumière dans les yeux ronds du cadet. Il se lève brusquement, descend du lit, se met à courir à travers la maison encore plus énervé.

-...quatre....cinq...Je te l'avais dit, t'es pas capable de rester tranquille...

De l'autre bout de la cuisine, Frédéric de s'exclamer: "Attends! Faut je me cache!"

-??

Je me mets à rire, Coco n'y comprenant rien prend une pause tandis que l'autre grouille à la recherche de la cachette idéale.

C'est-y pas un beau petit chien que nous avons là?

3 commentaires:

anne-isabelle a dit...

haha tout à fait adorable! Quel lien rapidement fait.

Alors? il a trouvé la "plussss meilleur cachette" dis?

Anonyme a dit...

Vraiment trop cute!

Bonne semaine!

xx

Anne-Lune a dit...

Ah! Je reconnais la scène... Nous aussi nous avons un petit garçon fort excité ces temps-ci. La seule différence, c'est qu'il n'a que deux ans et trois mois et qu'il parle moins clairement que le tien! ;-)