lundi, avril 19, 2010

Faire de la suppléance ou avoir envie de se saoûler

Me passent parfois par l'esprit des idées farfelues comme celle d'aller remplacer dans une école secondaire, tout cela avec une zénitude tout ce qu'il y a de plus incongrue malgré toutes les mises en garde / conseils que j'ai pu recevoir d'enseignant-e-s que j'estime. Cette dernière semaine, en aucun moment, je n'ai ressenti de stress par rapport à cette journée.

J'affirme maintenant: "Bénie sois-tu, zénitude." Je devais remplacer du sec. 2, j'ai finalement remplacé du 5 pour mon initiation. Si j'avais envisagé la suppléance de la sorte, me serais-je lancée dans la gueule du loup?

Au menu : têtes fortes confrontantes, insolentes, fielleuses, nihilistes, revendicatrices de Justice avec un grand J, jeunes hommes indisciplinés mais rigolos, intéressants et qui ont de l'esprit de manière individuelle (mais qui font les cons en gang). Je me suis même faite plaquer par une frondeuse audacieuse téméraire et, j'ai envie de la qualifier d'un mot plus grossier (et mérité) mais je m'en abstiendrai par un excès subit (et non mérité) de clémence. Au menu : des nihilistes qui se contrefichent de la suppléante. Au menu : l'intention inexistante de travailler.

Heureusement, le sec. 2 fut un charme. Bavards, mais attachants, ces marmots. Sympathiques, prennent la peine de dire bonjour, sont faciles d'approche et, j'ose dire, ne se contrefichent pas trop de la personne devant la classe. Enfin, en début de période. Eux, je les aurais pris volontiers sous mon aile.

Bon. Retour à la maison. Mes ados m'ont prodigué leurs conseils (qui vont parfois-souvent à l'encontre de ceux dont mon homme, en bon mentor, me couvre depuis une semaine) :  ce que j'aurais dû dire-faire-répliquer. En fils bienveillants, ils ont même offert leurs belligérants de bras pour venir à ma rescousse.

En serez-vous étonnées, chères lectrices, je ressens l'envie subite de me saoûler. En classe, si je fus impressionnée par mon sang-froid, c'est maintenant que j'ai besoin de relaxer.

Est-ce qu'on me rappelera? Est-ce que j'ai envie de récidiver?

Bah !

Pour l'instant, Cheers !

21 commentaires:

Orkyday a dit...

Ouf! Je te lève mon chapeau....
Mais en sachant cela... n'est-ce pas un peu déprimant de voir dans quoi on lancera nos enfants bientôt? Moi j'avoue que ça me fait peur quand j'y pense....

Grande Dame a dit...

C'est connu, les suppléants ont la vie dure. C'était ma première suppléance à vie. J'imagine que je développerai des trucs (si jamais il apert une intention de récidiver) pour une gestion de classe plus saine.

Je crois (euh, ose espérer) que mes enfants savent se tenir mieux que ça en classe.

En fait, depuis le retour à la maison, je les trouve dont gentils, LES MIENS ! ;o)

La belle-soeur a dit...

Ah Ah Ah !!! J'envoie un lien à Janie qui fait de la suppléance en Gaspésie dans l'école de son chum. Elle est comme toi,elle qualifie ses journées de suppléance en nombre de bouteilles de vin à acheter pour terminer la soirée ! Santé les filles !

La belle-soeur a dit...

Ah Ah Ah !!! J'envoie un lien à Janie qui fait de la suppléance en Gaspésie dans l'école de son chum. Elle est comme toi,elle qualifie ses journées de suppléance en nombre de bouteilles de vin à acheter pour terminer la soirée ! Santé les filles !

La belle-soeur a dit...

Oups.....

Grande Dame a dit...

Je compatis avec Janie, qui doit bien avoir développé quelques trucs déjà ! ;o)

Et puis, Santé !

Anonyme a dit...

Janie dit...

HA HA HA !!! Si tu savais comment je te comprends ! J'ai effectué ma première suppléance une semaine après le retour des Fêtes, des sec 3 et des pré-DEP... ayoye. Dans cette école, les sec 3 sont reconnus comme étant particulièrement... euh... disons spéciaux... !! Moi aussi j'en aurais arraché des têtes !!!

J'ai refais de la suppléance à plusieurs reprises depuis et ça va beaucoup mieux ! Être ferme au début, ensuite de l'ouverture quand c'est mérité ! Mon conseil: traîne avec toi un duotang avec des exercices amusants... si tu as à faire de la suppléance et qu'aucun travail n'est prévu, au moins tu n'es pas prise au dépourvu !!

Là-dessus, prend un bon verre (bouteille??) de vin à ma santé, CHEERS !!! ;)

Mamounia a dit...

Tiens, justement, j'ai goûté aux secondaires 2 aujourd'hui... Une classe magnifique et une autre... digne d'un bon ptit verre au retour. Eh oui, l'envie aussi de serrer mes ados dans mes bras à mon retour...

Pur bonheur a dit...

Ça m'étonnes! Avec une jolie suppléante comme toi, les ados de 17 ans auraient dû tout simplement craqué!
Ils doivent quand même avoir rêvé à toi la nuit dernière...

Looange a dit...

Je t'admire ! J'ai un spécimen et un seul chez moi, et c'est déjà quelque chose.

Si tu vends de la zénitude, j'en veux !

Anonyme a dit...

T'es bonne! Je n'aurais pas osé aller faire de la suppléance au secondaire.

Matty

Ness Eva a dit...

En tant qu'enseignante au secondaire, y'a des jours où le verre de vin à la fin de la journée est plus que mérité. Autant on a des élèves gentils et mignons comme tout, autant on doit faire face aux arrogants et aux fendants.

Pas toujours facile, être enseignant/suppléant. D'ailleurs, un livre a déjà été publié pour les suppléants. Je crois que ça s'appelait "Guide de survie du suppléant" ou quelque chose du genre.

BREF, ne te décourage pas. Les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas nécessairement.

Bonne continuité!! :)

Diane a dit...

On en a besoin de suppléants dans nos écoles. C'est sur que les jeunes en profitent grandement quand il y a un suppléant et surtout un nouveau nouveau. Une chance qu'il y a des groupes qui aident à rendre la journée agréable. Quand la période est bien planifiée par le prof absent ça aide énormément.

À notre école, la direction a pris la décision de ne plus envoyer de groupes avec suppléant dans le local d'informatique pour éviter les bris d'ordinateurs qui étaient trop fréquents à la suite d'un remplacement.

Bonne continuité, nous on est content de voir revenir nos suppléants à l'école.

Madame Unetelle a dit...

Quelles sont les attentes des profs envers les suppléants?

Parce que, comme mère, tout ce que je demande aux petites gardiennes, c'est que mes enfants soient toujours vivants à mon retour. Je n'ai aucune attente réelle sur l'heure du dodo, l'alimentation ou l'éducation. Si les filles sont couchées à l'heure, tant mieux. Sinon... j'aurai eu une belle soirée!

Christiane a dit...

Je te trouve bien courageuse!!!
J'ai refusé 2 fois une tâche pleine permanente comme prof de musique au secondaire.

Grande Dame a dit...

Janie, tu sembles zen par rapport à la suppléance à présent. C'est le vin, ou t'es devenue invincible ?

Mamounia, la suppléance au primaire a été une belle école ( ! ) pour la gestion de classe. Pourquoi ce changement subit de niveau ?

Looange, Matty, Christiane...merci. J'ai mis une journée complète à m'en remettre, digérer, réfléchir. Je me sens à nouveau d'attaque.

Ness Eva, Diane, merci de vos commentaires. C'est intéressant d'avoir le son de cloches de personnel enseignant / de soutien.

Madame UneTelle, j'ai les mêmes attentes que toi pour une gardienne. Cela me soulagerait bcp que les enseignants ne sont pas trop exigeants vis à vis leurs suppléants.

Grande Dame a dit...

OUps...ne soient pas trop exigeants...

Grand homme a dit...

Les profs n'attendent pas grand chose des suppléants, je t'assure. En fait, la principale attente est envers le matériel. Tant que ma classe est restée en ordre, que j'ai encore les affiches, mes manuels et ma brocheuse, le reste est superflu ! Fais ce que tu veux avec les élèves... c'est pas vraiment le problème. D'ailleurs, dans une bonne planification annuelle, on se laisse toujours "du lousse" pour nos éventuelles absences ou autres impondérables...

Marie l'urbaine a dit...

Ça me rappelle des tas de souvenirs... dont la fois où les sec. 5 que je devais "garder" ont décidé qu'un peu de neige prise sur le bord de la fenêtre ferait une bonne balle de aki :)

... mon témoignage d'ex-prof ici : http://www.radio-canada.ca/actualite/v2/enjeux/niveau2_11967.shtml

... Je te vois prof... pour de multiples raisons, dont ta plume, ton humour, ta rigueur et ton aplomb ! :)

Grande Dame a dit...

Marie, je suis vraiment touchée (et étonnée) que tu me voies dans cette profession mais pas moins flattée pour autant.

J'aurais plusieurs qualités à acquérir mais plus j'y pense, plus je crois (humblement) que je pourrais développer mon potentiel.

Bon voyage à toute ta belle famille !

Caro et cie a dit...

Pour ma part, je trouve que les suppléances sont beaucoup plus agréables lorsque les enseignants les prévoient et qu'ils laissent du travail. Il est beaucoup plus facile pour nous d'exiger par la suite que les élèves se mettent au travail.

De plus, il y a une relation évidente entre la tenue des élèves avec leur enseignant et leur attitude lors de la suppléance...


Je n'ai eu jamais autant de problèmes que ce que tu décris avec ta classe de 5e secondaire... Habituellement, à cet âge, ce sont des élèves calmes et matures qui savent quoi faire ou ne pas faire..;-) Tu serais peut être surprise de savoir comment cela se passe avec leur enseignant habituel...

bye bye