mardi, août 17, 2010

Qui enrichit-on?

Je vous en ai parlé ici, souvent, je préfère donner que de vendre des biens inutilisés. Si ça peut être utile à quelqu'un d'autre, tant mieux.

Il y a quelques temps, j'ai proposé à donner sur Deuxième Vie des articles de bébé. Plusieurs personnes se sont montrées intéressées. C'est finalement une dame qui est passée à la maison. Comme c'était une immigrante et que je sais que la situation n'est pas toujours facile pour les arrivants nouveaux ou pas, je me suis réjouie qu'elle puisse aider un de ses proches avec une chaise haute et un siège d'auto.

La dame m'a expliqué qu'elle envoyait au Bénin, son pays d'origine, différents articles par groupage pour les gens de là-bas. J'ai immédiatement été heureuse de savoir que des mères africaines allaient pouvoir voir leur quotidien facilité un peu grâce à moi.

Puis, mon homme m'a expliqué que le beau-père d'une connaissance, Sénégalais, importait du Québec de grandes quantités de souliers bas-de-gamme (genre Payless) pour les revendre à prix fort à ses concitoyens peu fortunés.

Déception.

J'ai songé à mes articles de bébé. Comment savoir si les groupages qui partent de Montréal via la communauté béninoise ne subiront pas le même sort? Profite-t-on du désir d'entraide des gens comme d'un pot à bonbons pour enrichir facilement les plus nantis?

J'avais reçu plusieurs demandes, via DeuxièmeVie de la part de friperies, bazar ou brocantes. Or, mon intention était d'aider les gens directement, ou à tout le moins, un organisme communautaire qui lui aide les gens, pas d'obliger quelqu'un dans le besoin réel de payer pour qu'un petit commerçant capitalise sur ce qu'il a obtenu gratis.

À qui donc profite la générosité de particuliers?
Peut-être devrais-je simplement renouer avec la bonne vieille St-Vincent-de-Paul, à défaut de savoir si j'aiderai réellement la personne que j'espère...

8 commentaires:

Lucie a dit...

Quelle déception en effet.

Pour ma part, quand j'étais à Mtl, je donnais mes articles aux Fripe-Prix Renaissance. Oui, ils étaient revendus, mais au moins ils l'étaient par un organisme à but non lucratif oeuvrant à l'insertion sociale. De plus, une étude d'une émission télé (je ne me rappelle plus laquelle) avait montré il y a quelques années que c'est là que le stock se vendait le moins cher (vs la fameux Village des Valeurs par exemple, qui est une chaîne américaine), donc plus accessible aux démunis qu'à d'autres endroits du genre.

Marie l'urbaine a dit...

J'abonde dans le sens de Lucie. Passer par un organisme sans but lucratif c'est préférable; Renaissance ou autre.

Comme je comprends ta déception !

Monica au Panama, en Alberta. a dit...

Je serais décu aussi... Je donne aux églises, une organisation qui s'appelle ''Bouchée généreuse''. Ils viennent aussi cherchés tout ce dont vous ne voulez plus, meubles, matelas, linge ect...

maman a dit...

Il y a deux organismes auxquels j'ai déjà donné et qui offrent au public et aux plus nantis lors de conférences souvent - pour redonner aux plus démunis et venir en aide aux enfants Africains -(The SSF-IIIHS Townhouse Centre) 514-937-8359. Organisme spirituel qui donne des conférences et formation pour l'éveil de la planète et éveil spirituel.

Et l'association sidatique à Mtl. Vos dons aident les gens démunis, femmes seules souvent et leurs procurent des activités divertissantes: gardiennage, formation, etc. Les dons offerts sont vendus en encan et reviennent à l'organisme qui redistribue aux nécessiteux.

Les magazines, aux salles d'attente des hôpitaux sont bien accueillis.

Une fois donnée, je crois qu'il faut le laisser partir. Tant pis! le geste était bon, l'intention aussi. Tu attireras l'abondance ailleurs ;-)

Looange a dit...

Ben moi je donne à un organisme à but non lucratif :) LE support.

Ils revendent les choses à prix modiques pour les gens plus pauvre. Sinon je donne à des amies de mes amies... :)

Mamantroispointzero a dit...

Moi aussi je donne à un organisme sans but lucratif. Ils revendent les objets à prix vraiment minimes et les sous permettent de financer d'autres services comme la guignolée, l'aide d'urgence, etc.

lainie a dit...

Pas toujours évident de savoir à qui ça profite vraiment. Moi je donne surtout à des gens que je connais.
On dit que c'est l'intention qui compte!

Anonyme a dit...

Ici je donne à la maison de la famille, au CLSC.. les jeux au centre de réadaptation ou au bibliothèque (jeux, livres, DVD..).

Tout dépendant de mon humeur.

Karine