lundi, février 01, 2010

Marquer des points

Lorsqu'on partage un bien ou un espace avec autrui, malgré notre sens du partage assez large, arrive un moment où l'on s'écoeure de retrouver ses biens autrement que dans l'état où ils ont été prêtés.

Chez nous, le principal bien convoité est mon ordinateur, l'espace est celui qui vient avec et où je m'installe chaque jour: mon bureau.

Il règne sur celui-ci un chaos de paperasse, de bracelets, de colliers et de quelques autres items assez bien géré dans lequel je me retrouve parfaitement. Régulièrement, je range, élague, classe et apprécie mon nouvel environnement dégagé.

Mon ordinateur (et donc mon bureau) est très convoité par une multitude de garçons accros (comme toute la famille).

S'il m'arrive souvent de rappeler auprès de mes co-utilisateurs privilégiés le mot d'ordre pour l'utilisation de MON espace, je soupire (et rage, et peste, et maugrée) lorsque mes trucs ont été déplacés, ont été échappés et non ramassés ou pire encore, égarés (c'est le cas de mon bracelet préféré, que personne n'a encore retrouvé depuis des mois).

Le bordel auquel je me suis heurtée hier s'appelait aussi: limite atteinte.

Mon sermont s'est résumé en quelques mots auprès des principaux concernés: PLUS PERSONNE SUR MON ORDI AUJOURD'HUI.

C'était le matin et une journée, c'est long.

Le ton indiscutable n'était pas négociable.

En fin de journée, alors que Grand-Homme et moi nous apprêtions à aller faire des courses, une odeur de tentative de séduction bonne volonté de la part de l'aîné flottait dans la maison.

À notre retour, à peine avions-nous déposé les sacs d'épicerie, voici ce qui nous attendait: lumière tamisée, bougies allumées sur la table de cuisine (et les comptoirs des deux salles de bain), table mise, coupes à vin pour les adultes, bouteille de San Pellegrino entre les coupes, comptoir dégagé, jouets rangés, poubelles vidées, salle de bain du haut rangée, nettoyée, bâton d'encens brûlant, chambre des parents rangée et salle de bain du bas rangée, nettoyée et coins indécrottables soigneusement décrottés.

Wow.

Nul besoin de mots, les yeux de l'aîné traduisaient ses espoirs.

Le voyant travailler avec tant de labeur, les plus jeunes s'étonnèrent: "Mais...maman a dit qu'il n'y aurait pas d'ordi aujourd'hui...?!"

-C'est parce que vous ne savez pas comment la faire changer d'idée !

Qui c'est que, du coup, Fils Aîné venait de rallier à sa cause?

Même Frédéric s'est mis de la partie.

Si c'est pas savoir marquer des points, ça !

11 commentaires:

La Mère Michèle a dit...

Ahahaha

Ici la manipulation pour avoir l'ordi prends la forme de : maman veux-tu que je te joue dans les cheveux ou que je te masse les pieds ahahahaha!!!

J'aimerais bien la version ménage aussi, une fois de temps en temps! MDR!

Valérie a dit...

Excellent! Me faire manipuler comme ça, pas de problème! Reste à faire comprendre aux enfants comment faire...

grenouille verte a dit...

chez nous....ce fut exactement la même chose !! mon grand n'avait jamais aussi bien passé l'aspirateur....les meubles ont même été déplacés....

c'est souvent rassurant de voir que c'est pareil dans les autres maisons !! hihihi

small mama a dit...

et.... ils ont eu gain de cause finalement??

Parciparla a dit...

LE rêve!!!!! Il devrait donner des conseils à ses conseurs d,Ici, parce qu'avant que je retrouve une maison ainsi rangée, les poules auront des dents!!!!!

Et pourtant, je vais jusqu'à couper l'accès internet... sans résultat. C'est quoi ta recette?

Élisou a dit...

Puis-je adopter ce jeune homme? Ou encore mieux, lui offrir un stage? Nous avons deux ordis ici, et ô combien de recoins capharnaümesques ; )

Une femme libre a dit...

Je veux savoir (comme Small mama), si la punition a été levée?

ClaudeL a dit...

Y a t-il une poubelle à côté du bureau? Le bracelet y est peut-être malencontreusement tombé? Je dis ça, parce que ma montre a déjà été retrouvée dans la dite chose-à-papier!

Grande Dame a dit...

On a tous nos faiblesses, hein, Mère Michèle ?

Valérie, m'offrir en pâte malléable pour de telles initiatives, pas de problème pour moi non plus !

Grenouille verte, alors, on a relaxé ?

Small mama, Femme Libre, bien sûr qu'ils ont eu leur bonbon ! Tout le monde y a eu droit en fonction de son investissement personnel. Je suis tout à fait négociable dans certaines situations, Fils Aîné l'a très bien compris !

Parciparla, des stages ? J'y penserai pour les jours où rien ne va plus ici ! Souvent, notre progéniture a un comportement exemplaire ailleurs lorsqu'elle nous exaspère à la maison...

ClaudeL, hélas, le bracelet fut aperçu sur le plancher de la cuisine mais non ramassé à ce moment comme il aurait dû. La disparition s'ensuivit. J'ai même offert 10 $ à qui le retrouverait. Les racoins les plus improbables ont été fouillés, sans succès...:o(

maman a dit...

Bizarre! Je me souviens d'ados qui avaient des tendances similaires quand ils voulaient inviter des amis...et je trouvais celà si amusant que je cédais....j'espère qu'ils ont eu cette chance!

Méli a dit...

C'est le genre de manipulation que j'adore ! ;-D