jeudi, février 25, 2010

L'angoisse

L'angoisse, c'est quand une fille songe à une personne qu'elle tient en grande estime depuis plusieurs années pour préfacer son livre, qu'elle lui en fait la demande sans trop y croire...et que ladite personne accepte et s'en dit honorée.

La fille, qui s'apprêtait à envoyer son manuscrit qu'elle trouvait bien fignolé, est soudainement pleine de doutes. Rétive.

Et si...et si...et si c'était de la schnoutte, finalement?

L'angoisse, c'est de prendre le risque de faire lire trois ans de boulot après avoir attendu impatiemment ce moment.

20 commentaires:

Christiane a dit...

Aye toi-là!!!!
Fais taire ce mental compris!

Anonyme a dit...

WOW !!

Bravo Grande-Dame!

Nathalie

Isabelle a dit...

Je vous lis depuis bientôt deux ans. En silence, comme beaucoup d'entre nous. Et la qualité de votre plume ne laisse planer aucun doute sur la qualité de votre livre.

Félicitations: peu ont le courage d'aller jusqu'au bout!

DrePapillon a dit...

Wow ! J'ai hâte de le lire :)

L'Illustre inconnue silencieuse a dit...

GO GO GO Grande Dame! C'est maintenant le temps de l'apéro.

L'illustre

S@hée a dit...

Bon envoi mon amie...

C'est dur, mais ça ne s'améliore pas avec le temps. On apprend juste à laisser voler notre manuscrit comme on laisse voler nos enfants. xxx

Imparfaits, mais avec tout notre coeur.

Anonyme a dit...

Bonjour,
J'ai hâte de vous lire... La suite ne vous appartient pas vraiment, vous avez fait tout ce que vous pouviez faire, laisser l'univers se charger du reste.

Faite confiance, comme toujours...

Bravo et bonne chance !

France a dit...

Ah, j'ai des papillons dans l'estomac en pensant à ta nervosité. Laisser «l'autre» pénétrer une partie de ton univers,l'apprécier, le jauger,le juger...

Ouvrir la porte sur le fruit d'un ouvrage créatif assidu, long et chargé d'émotion, est certainement un grand risque. Mais tout ce qui vaut la peine d'être vécu est risqué!

Je suis donc convaincue, moi aussi, non seulement de la justesse de ta plume, plus encore de la valeur pour «les autres» de ce que tu as à dire.

Allons c'est comme plonger dans le lac par une journée d'été: on se sauce d'un coup et après c'est délicieux!

Merde

Grande Dame a dit...

Cool, j'ai déjà quelques lecteurs ! :o)

Merci de vous manifester !

France, comme toujours, vous avez les mots justes. Laisser quelqu'un d'autre pénétrer son univers jusque là intouché, ouch ! Je m'apprête à le faire lire à mon homme. Ça signifie prendre le risque qu'il estime que j'ai "gaspillé" trois ans de ma vie pour "ça" !? Méchant risque !

Belle d'ivory a dit...

J'ai aucun doute que ce sera tres apprécié et perso j,ai très hâte de livre tant attendu

xoxo

La Mère Michèle a dit...

Comme plusieurs l'ont relevé, une si grande qualité de plume laisse présager un manuscrit percutant, renversant de justesse. Et l'émotion? Loin de la chercher, il faudra même s'en garder un peu tant l'intensité de chaque ligne atteindra avec force la cible de nos coeurs.

Sahée a bien parlé: laisse s'envoler...

Je t'ai envoyé un courriel au sujet de la cheminée ;o)

Jane a dit...

Tout à fait d'accord avec France...

BéKa! a dit...

Aller! Depuis le temps que tu attends ce moment! Fais le saut, passes à la prochaine étape.

En plus j'ai tellement hâte de savoir ce qu'il advient du tisonnier et du panier à bûches!

Grande Dame a dit...

Merci d'envisager pour moi le meilleur ! Miam !

Béka, c'est de l'histoire ancienne ça. ;o) On a changé de registre.

BéKa! a dit...

Quoi? Ils se sont payé un foyer au gaz naturel?

Grande Dame a dit...

Rien de moins qu'un classeur, madame !

BéKa! a dit...

Oh zut! Ils ont été coupés au montant!

Imparfaite-et-alors a dit...

Wow! Il ne reste plus qu'à croiser les doigts, Grande Dame.

Si tu y as mis tout ce que tu avais et que tu as eu cette bonne initiative pour la préface, ça ne peut que bien tourner!

Bonne chance!

Marie l'urbaine a dit...

Je serai dans les premières à se procurer ce bouquin, pardi !!!!!!!!!!!

Marie-Julie a dit...

Bien hâte de lire ça! :-)