mercredi, novembre 04, 2009

La coquetterie adulte

Je demeure bouche bée quand on questionne pourquoi ma fille n'a pas encore les oreilles percées, comme si cela devait aller de soi. Chaque fois confrontée à "l'urgence" ou la nécessité des autres pour la chose, je n'ai jamais pris réellement le temps de me demander ce que j'en pensais. Une petite fille aux oreilles percées, c'est certes mignon mais est-ce que j'y tiens? Bof.

Je magasinais hier avec mes deux plus jeunes. Comme je déteste les centres d'achats et que justement j'y étais, j'en ai profité pour traverser en entier ce fichu Carrefour Laval dans lequel je me perds à coup sûr afin d'aller prendre de l'info sur le perçage d'oreilles. Sur place, je regarde les bébés boucles d'oreilles et j'imagine ma mignonette si mignonne. Ouais, ça pourrait être fort coquet.

D'accord, que je me dis impulsivement. Go.

Béatrice en avait décidé autrement. No way. Personne ne touchera à mes oreilles. Et la dame de tenter d'accéder auxdites petites oreilles pour dégager les mèches de cheveux, désinfecter puis dessiner un petit point sur chacune. Don't touch. Et tape. Et la dame de s'y prendre doucement. Et Béatrice de la suivre des yeux pour la taper chaque fois qu'elle tentait de lui toucher. No way.

"Je vais la mettre au sein", que je déclare. "Elle sera calme." Béa de téter, effectivement, la bouche au sein et tournant la tête en emportant le sein avec elle pour suivre des yeux la traîtresse de dame en la sommant de se tenir loin de son regard menaçant.

Voyant qu'elle ne pouvait se protéger convenablement blottie contre maman, Béatrice de se redresser pour faire face à la dame en faisant avec ses deux mains une espèce de balayage continuel style papillon.

La dame d'essayer à nouveau tandis que Béatrice défendait avec vigueur la virginité de son lobe.

"On va oublier ça je pense. Je ne la forcerai pas."

La dame d'acquiescer.

Je suis repartie, Bébé Fille soulagée et moi probablement autant qu'elle.

Me suis sentie cheap d'avoir tenté de lui imposer une coquetterie typiquement adulte.

"C'est plus dur à cet âge.", a conclut la dame.

"Possible, mais je ne l'aurais pas fait de manière précipitée pour répondre à des urgences qui ne sont pas les miennes."

On a encore bien des années devant nous. Qui sait si, dans quelques années, coquette, ce ne sera pas elle qui me le demandera?

8 commentaires:

annebgodbout a dit...

Ça me trouble aussi cette urgence de percer les oreilles des petites filles. Une amie à moi est l'heureuse maman d'une poulette de 7 mois qui a des traits si féminins qu'on oserait jamais douter de son sexe... mais, mais! Elle n'a pas les oreilles percées, alors toutes les "vieilles matantes" de ce monde se mettent en coeur pour la faire sentir mal et lui faire imaginer que sa fille a l'air d'un petit garçon. (Comme si c'était la fin du monde de toute façon, un bébé étant un bébé...)

Méli a dit...

Ma fille me l'a demandé vers 8 ans, si je me rappelle bien, alors je l'ai amenée à ce moment et elle était très contente... Rien ne presse ! ;-D

Anonyme a dit...

Tu as bien fait !! Je n'en reviens pas de voir à quel point il y a des femmes qui vivent à travers leur enfants ! Ce sont elles qui se sentent plus belles quand leur fillette d'à peine 1 an a les oreilles percées, parce que bébé s'en fout elle!

cricri

Belle d'Ivory a dit...

Ma fille me l'a demandé aussi vers 4-5 ans. C,est plus le fun comme ca je trouve; un petit rituel d,un passage entre la petite enfance et la fillette

Super-maman a dit...

Je n'ai pas fait percer les oreilles de ma fille avant qu'elle ne me le demande, vers 5 ans. Je ne me verrais pas imposer une douleur "inutile" à aucun de mes enfants. Point.

La Belle a dit...

Quand à 5 ans on a géré l'infections des oreilles de ma fillette... je me suis félicités d'avoir attendu...

Élisou a dit...

J'abonde tellement dans le même sens. Ayant moi-même une maman n'ayant pas les oreilles percées, j'ai eu à demander-négocier le perçage de mes oreilles vers 7 ou 8 ans. Je ne vous parle pas des problèmes d'infection... C'est donc tout naturel pour moi de fuir les matantes perceuses. Les coquettes oreilles de ma toute charmante Babou resteront non ornementées tant qu'elle ne me demandera pas elle-même, point à la ligne. Je ne vois de toute façon pas comment je pourrais imposer une souffrance inutile à mon bébé!

Yannick a dit...

Ici c'Est l'ado qui me l'a demandé comme cadeau pour ses 12 ans. Et encore elle n'en porte pas régulièrement,c'est une corvée ;) je trouve cela très drôle.

L'urgence de faire comme les autres ne se retrouve pas dans toute les famille!