mercredi, novembre 04, 2009

Cours d'anglais. Encore lui.

J'adore mon cours de conversation anglaise. Ça nourrit mon esprit, ma fibre liberté, ma fibre sociale, mon besoin de respirer. J'aime la dynamique du cours, j'apprécie le rafraîchissement de mon vocabulaire anglais et je trouve génial qu'un soir par semaine toute la maisonnée soit prise en charge par mon amoureux.

Le cours d'anglais engendre cependant un problème. Si le cours lui-même est fantastique pour les raisons énumérées plus haut, les devoirs viennent inévitablement. J'aime les devoirs d'anglais. Comme je suis toujours à la course, je les exécute à la dernière minute, soit deux heures avant le début du cours.

Pathétique.

En parlant avec d'autres mères de mon cours, la réalité est la même: à la course, toujours à la course. C'est réconfortant de constater que je ne suis pas la seule à courir après mon temps mais ça ne règle pas mon problème.

Voyant que je n'arriverais pas à tout faire avec l'application que mérite le devoir, j'ai pris une pause hier soir. Assise sur le divan, à expliquer à mon homme allongé dont la tête reposais sur mes cuisses que je n'y arrivais pas, que l'organisation de ma vie était un réel fiasco, que tout allait tout croche, que j'en avais marre de devoir coordonner tous les aspects de la vie familiale, que j'étais épuisée, je pointai le plancher en ajoutant: "Regarde, c'est le bordel, je n'en peux plus des crayons qui traînent, des morceaux de casse-tête, des vêtements, c'est désespérant."

Et mon homme, tout relaxe, de me répondre en fixant les airs: "Shhht. Regarde le plafond."

C'est donc ainsi que l'homme voit les choses?

Regarder le plafond, c'est sans doute apaisant l'espace d'un instant mais ce n'est hélas pas là que l'on vit et ça ne règle rien pragmatiquement parlant.

7 commentaires:

Anonyme a dit...

Ha haha !! tout de même, elle est chouette et véridique cette réplique "hommesque"....

cricri

Grande Dame a dit...

Il a le don de dédramatiser avec humour mon homme. ;o)

Une femme libre a dit...

Je pense que c'est un excellent conseil et que vous devriez regarder un peu le plafond. Quand tout est encombré, il faut faire le vide. Votre conjoint a compris ça et je sens que vous lui enviez cette capacité de flotter au-dessus des problèmes.

Anonyme a dit...

En regardant le plafond, tu risques de voir le double sur le plancher dans quelques heures hiihihiih. Et te blesser un pied.... ;o))

Monica

Anonyme a dit...

Je ne suis pas d'accord avec votre homme; il me semble qu'il devrait faire un père de lui et voir à ce que les petits ramassent leurs traîneries avant de s'installer la tête sur les cuisses de leur mère; vous avez le droit de relaxer vous-aussi et regarder le plafond ne règle pas le problème; non, mais quand même! mûris mon grand, mûris!

Est-ce qu'il répondrait comme ça à sa partenaire dans la chambre à coucher: " Regarde le plafond " ?
Ratata.

Nanou La Terre a dit...

Hum...

Grande Dame a dit...

J'espérerais plutôt que lui m'envie ma capacité de proaction Femme Libre. C'est plus efficace au niveau de l'action.

Monica, que oui. Quand on se donne un break, ça fait certes du bien mais on paie pour après. :o/

Ratata, et pourtant, combien sont nécessaires ces moments d'arrêt en amoureux! Le grand défi est celui que chacun se sente concerné en la demeure pour le bien de l'ensemble.