jeudi, février 22, 2007

Réflexion scatologique matinale



Je profitai de mes réflexions scatologiques ce matin pour relire la classique théorie Freudienne sur le stade anal.

Comme la plupart des parents ayant goûté (!) à toutes sortes de manifestations de cette inévitable phase chez ses jeunes enfants, je croyais mon inventaire suffisamment diversifié pour pouvoir arracher les dernières vierges pages du livre d'"expériences".

Vous savez....des fèces que l'on ramasse sur les barreaux du lit de bébé en sortant de la chambre à toute allure pour prendre une grande respiration , des bambins qui vont se cacher dans un garde-robe ou dans un coin tranquille pour apprécier le plaisir solitaire de la défécation (et qui finissent par nous faire sourire par ces rituels qu'ils ont adapté à leur petite personne avec des variantes qui leurs sont propres), des jeunes enfants fiers de leurs excréments qui ont une drôle de forme ou une taille impressionnante, du bambin pourtant propre qui exige la couche pour certains besoins particuliers pour le simple plaisir de choisir lui-même l'endroit où relâcher ses sphincters, du bambin qui étire le plaisir de la rétention trop longtemps et qui finit par faire dans sa culotte...le plaisir anal sous toutes ses formes!

Il y a deux ans, alors que nous étions forts intrigués par des gouttelettes d'eau récurrentes sur la lunette de la toilette, j'osai enfin la très imprévisible question: "Coup donc les gars! Voulez-vous bien me dire pourquoi il y a toujours de l'eau sur la lunette de la toilette!?"

C'est Petit Caractère qui, du haut de ses trois ans et demi et de son ingénuité, me répondit: "C'est moi qui mets toujours de l'eau sur le couvercle, maman."

Devant mon incompréhension, il précisa: "Ben, c'est parce que, quand j'ai fini de flatter mon caca, mes mains sont mouillées et les gouttes d'eau tombent sur le couvercle."

Grande-Dame, ahurie :"Quand tu as FINI de FLATTER ton CACA?"

Petit Caractère -Mais oui! C'est parce que quand j'ai fini de faire caca, je le flatte toujours après pour voir si il est doux!

Grande-Dame -(!!!)

Il y a toujours, toujours place à l'innovation dans le pragmatisme de la chose, même pour des théories qui datent.

À chacun ses expériences.

Voilà ce que je me suis répété calmement ce matin en voyant arriver dans le bureau mon fils de 17 mois étreignant tendrement sa dernière couche odorante. Retourné expressément dans la poubelle chercher cette "extension de lui-même" pour la serrer contre son coeur et y coller tendrement la joue dans une touchante étreinte scatologique, je ne pus que m'émouvoir devant l'affection naturelle qu'il portait au fruit de son péristaltisme.

Le narcissisme dépeint par ce tableau me fit affirmer, telle une confidence faite à moi-même, que cet enfant est indéniablement "le fils à son père".

14 commentaires:

Lp(* a dit...

Eh bin, Grande Dame, merci de cet autre partage. Je vous lis depuis quelques temps déjà et je me régale à chaque passage. Je reviendrai, assurément

Rox@nne a dit...

Juste un petit mot pour te dire que j'adore te lire. Tu me fais quelque fois pleurer, souvent sourrire; en fait je ne sais jamais a quoi m'attendre quand je viens te visiter!

FD a dit...

J'aime beaucop venir aussi, j'aime beaucoup lire, je m'y retrouve parfois, j'ai la larme à l'oeil aussi et je suis toujours très touchée, émue. Bon ben cette histoire quand même, mes 3 fils ont fait pareil, ils ont voué une adoration sans borne au Dieu KK, à en tartiner les murs ,les barreaux du lit, les "doudoux", les cheveux, sous les ongles, les morceaux de puzzle, les Légo... par contre, ma fille de 20 mois, alors que je suis prète, aguerrie, j'attends de pied et d'éponge ferme le jour où... ben non... rien,, aucune vénération particulière pour la chose, aucun tartinage (elle quitte sagement sa couche pleine à la sieste et la jette par dessus bord)
Une question donc : serait-ce une activité toute masculine, cette attirance pour le bas-ventre, pile ou face ?!

Zulie a dit...

la phase anal...
lolll

souvenir qui émerge de mon cerveau:

ma petite soeur, un crayon, une cachette....

oufff....

je me comprend!

Tangerine du Québec a dit...

Hahaha! trop drôle. Il ne faut pas oublier le 'caca qui flotte dans le bain' aussi!

Gooba a dit...

T'as des drôles d'enfants, toi! Jamais eu d'épisodes du genre. Fiouf!!!! Thank God!!!

Cricri a dit...

Même pour décrire quelque chose d'aussi euh...peu conventionnel disons, ta plume est toujours aussi belle !


T'as un talent d'écriture certain ! À chaque fois que j'ouvre mon portable pour faire le tour des blogues, une hâte m'habite ! Hâte de te lire..tout est si délicieusement raconté !

xx

AlluredeChanel a dit...

HA!HA!HA!HA!HA!HA!HA!HA!HA!...

Je veux des enfants comme les tiens!!! :D

Je vais t'échanger mon paisible condo pour une journée complète (bouteille de rouge en prime)contre une magnifique journée avec tes mousses. Tu ne manque pas d'action dans une journée.

Merci de partager les histoires de tes enfants avec nous. J'ai hâte d'en faire autant.

Joss a dit...

HAAAA! ha!
Tu me fais mourir de rire ce matin!
Tu diras à ta petit merveilleux, flatteur de crotte que c,est un bon départ dans la vie...
Je faisais pareil!
Si un jour, il se laisse pousser les fav, pose-toi des questions sur sa santé mentale!
Hi! Hi! Hi!
;)
Bonne journée!
XXX

Anne la Banane a dit...

Hahaha, ça me rappèle quand, il y a environ un mois, Félix, à peine 2 ans, a décidé qu'il changeait sa couche tout seul, devant son frère de bientôt 4 ans qui savait très bien que c'était une mauvaise idée mais qui le laissait faire.

Résultat : une couche TRÈS bien remplie ouverte sur un divan du salon, des traces de pieds et de doigts de bébé partout sur les 2 divans et le plancher, et 2 gamins qui s'amusaient follement à goûter et jongler avec la merde du plus jeune.

Marchello a dit...

Cher Grande Dame, Il semble qu'il soit sain et souhaitable que cette phase existentielle se passe durant la tendre jeunesse. Saviez-vous que celui qui a renoncé à la couronne Britannique pour épouser une belle divorsée Américaine avait des "flashs backs" de cette période. En effet, Edward VIII aimait bien que Mrs Simpson lui mette une couche à l'occasion. Il s'agirait d'un élément biographique que j'ai appris sur le site de Caroline.

Nathalie a dit...

Yeuuurrrkkkk! Je ne m'habitue pas à ça, même après des centaines (que dis-je des milliers) de couches bien remplies, je n'arrive pas à trouver mignon, les petits cacas de mes cocos... Une chance que personne a eu l'idée chez moi de flatter son caca. Par contre, l'étreinte avec la couche on y a eu droit et aussi la crise apoplexique de larmes au moment de tirer la chasse d'eau. Coco ne voulait pas se séparer de son prolongement.

Grande Dame a dit...

Votre appréciation a flatté mon égo, qui ne refuse pas un peu d'entretien ces temps-ci. :-)

Rox@anne...finalement, vous me dites que je suis imprévisible? Mon Homme soupirerait pour manifester son accord avec vous! ;-)

Ma foi, Tangerine, vous avez raison! Comment ai-je pu passer a côté du caca de bain! Un si grand classique! :-)

Alluredechanel, attention, l'invitation n'est pas tombée dans l'oreille d'une sourde! ;-)

Gooba, euh...C'est peut-être parce que chez vous, c'est rôles inversés? Tes enfants sont en train de complètement rater leur essentielle phase anale! :-P

Anne, quelle joie de ramasser! :-S

sophie a dit...

Chère madame Grande Dame,
Je suis "tombée" sur votre blog par hasard, et je dois avouer que je ne le regrette pas...
Je n'ai pas encore d'enfant, mais y songe sérieusement.
Le récit de vos expériences est très touchant, et surtout on ressent plein d'amour et de tendresse à chaque fois. Tout cela donne envi de fonder une grande famille comme la vôtre, même si vous avez vécu l'une des pires expériences de la vie: la perte d'un enfant.