mercredi, février 14, 2007

Mon lit parfumé

C'est vers une heure et demi du matin que je me fis réveiller par la voix lancinante d'un Grand-Charme plié en deux: "Maman, j'ai mal au ventre. Et au coeur, aussi."

Ma conscience de mère me dicta de lui balbutier quelques mots rassurants avant de me blottir contre mon amoureux et de me rendormir.

Grand-Charme se glissa naturellement près de moi.

Quelques instants plus tard, de puissants spasmes ressentis dans mon dos m'alertèrent et je m'écrasai contre le dos de mon homme en soulevant la tête juste à temps, j'allais le savoir plus tard.

"Grand-Charme!? Vas-tu vomir?"

Grand-Charme, faiblement -C'est déjà fait.

Grand Homme alluma tandis que fiston prit la direction de la salle de bain.

Je me retournai et soupirai en constatant ce auquel ma tête, mon cou et mon épaule venaient d'échapper. "Ciel, c'est une chance que cette Chose-là ne me soit pas tombée sur la tête!" me dis-je en empruntant les sages paroles de
la petite taupe.

Je bénis mes salvateurs réflexes.

C'était la première fois qu'il m'était donné de voir un vomi aussi compact. Fort odorante, la chose ne faisait pas dix centimètres de diamètre et était érigée en une structure complexe faisant trois centimètres de haut. Quoiqu'il en soit, en deux coups d'essui-tout, la chose étant solide, tout fut ramassé.

Après avoir nettoyé les vestiges de vomi dans la salle de bain et apporté un bol dans le chambre de Grand-Charme, je pus me recoucher dans mon lit parfumé sur la serviette que mon homme avait pris soin de m'apporter.

Quelques minutes plus tard, nouveaux spasmes. Appel à mon devoir de mère. J'allai m'asseoir sur le bord du lit de mon fils en le regardant vomir. "C'est pas l'fun de vomir, hein maman?" , commenta-t-il en s'essuyant la bouche.

Je m'émeus de la pertinence de son commentaire: "Non. Je compatis. Je comprends comment tu te sens. J'ai tellement été malade à chacune de mes grossesses. Je suis malgré moi une spécialiste des nausées et des vomissements."

Une fois calmé par mes paroles apaisantes de mère d'expérience, mon cher fils se recoucha. Avec plaisir, je retournai dans mon lit parfumé.

Quelques instants plus tard, je l'entendis gémir à nouveau. En mère bienveillante que je suis, je retournai m'asseoir à ses côtés pour l'accompagner durant l'agonie de son estomac.

Grand-Charme -En tout cas, moi maman...(vomissements)...j'espère ne jamais me réincarner... (vomissements)...en femme.

Il se plaignit d'une insoutenable douleur au diaphragme. Je lui expliquai que son estomac avait dû travailler très dur pour sortir un vomi solide aussi spectaculaire.

Je pus enfin retourner me coucher. Dans mon lit parfumé. Mon tendre amour ne dormait pas.

Nous suppliâmes tous les deux qu'il ne s'agisse pas d'une gastro anéantissant toute possibilité d'activité familiale autre que celle de ramasser du vomi.

Des pas se firent entendre en haut. Suivis de vomissements dans la toilette. Grand-Homme et moi nous regardâmes.

Grand-Homme -Il vomit encore.

Grande-Dame, douteuse -Je ne l'ai pas pourtant entendu monter...

Les pas se dirigèrent lentement vers notre chambre. Je sursautai en entendant une autre voix que celle de Grand-Charme: "Maman, j'ai vomi dans mon lit, sur le plancher et dans la toilette", me lança lamentablement ma Douceur de sept ans.

Je regardai l'heure. Deux heures quinze. Merde. Et mon précieux et trop rare sommeil? Au moins, Bébé avait eu la décence de ne pas se réveiller cette nuit...du moins, pas encore.

Péniblement, je sortis du lit et aller ramasser le dégât des draps. Puis celui du plancher, pour lequel je demeurai impitoyable envers les craques de bois souillées qui le resteraient pour la nuit.

J'installai mon petit homme sur le divan et retournai ENFIN au lit en décrétant à mon homme que la prochaine fois, je lui déléguais le rôle ingrat.

Grand-Homme, ardent défenseur du budget familial et heureux de saisir l'occasion de me renoter notre sujet de discorde du souper -Je t'avais pourtant dit qu'on n'aurait pas dû leur donner de filet mign...

Grande-Dame, martelant sur l'argument utilisé plus tôt en soirée -I-l É-T-A-I-T E-N S-P-É-C-I-A-L.

Grand-Homme, impitoyablement baveux -C'est ça. Et vois comme ils sont reconnaissants. Tu les nourris au filet mignon et ils le vomissent dans ton lit...

Grande-Dame, en louve protégeant l'honneur de ses petits -Ils ont simplement mangé trop de gommes à mâcher au cinéma. Rien à voir avec les filets mignons...

Grand-Homme -Pourquoi leur faire manger du filet mignon quand ils ne savent même pas apprécier la différence entre des boulettes de viande hachée et de la viande de qualit...

Grande-Dame, intraitable -En S-P-É-C-I-A-L.

De nouveaux gémissements de source inconnue se firent entendre. Grand-Homme se leva, repéra la source et alla réconforter un Grand-Charme terriblement inquiet de son pitoyable état physique.

Au bout de quelques minutes, il revint se coucher. Avant de se relever une autre fois. Et à partir de là, je n'ai plus compté.

Tout ce branle-bas de combat m'ayant ouvert l'appétit, je n'osai aller à la cuisine me mettre quelque chose sous la dent. J'attendis. Soucieuse d'optimiser mes déplacements, j'espérai qu'un quelconque spasme m'incite à me sortir du lit, me permettant de prendre au passage de quoi me faire tenir jusqu'au matin.

La considération à mon égard étant un concept assez flou ici, personne ne daigna me permettre de rentabiliser mes déplacements et misérable, je m'endormis le ventre creux. Dans mon lit parfumé.

***

5h. Bébé se réveilla.

6h. Fils aîné vint m'embrasser avant de m'informer que Douceur vomissait dans la toilette. "J'ai comparé le contenu des bols de Douceur et de Grand-Charme. Le vomi est de la même couleur. Je suis sûr qu'ils ont vomi la même chose".

Merci du tuyau.

***

Douceur, recroquevillé dans une serviette sur le plancher de la salle de bain depuis 7h ce matin et se relevant à intervalles réguliers pour vomir: (faiblement)"Maman, c'est triste hein, malade le jour de la St-Valentin? En plus, c'est la fête de l'Amour!"

5 commentaires:

Nitram a dit...

Ça y est , c'est maintenant décidé, je n'aurai jamais d'enfants.

Véronique a dit...

C'est bizzard j'ai comment mal au coeur là... Ah non, c'est parce que je suis enceinte :P Ça m'a bien fait rire le commentaire de ton bonhomme... hihi! Dit lui qu'on compte sur lui pour se remettre vite sur pied. :D Bonne Saint-Valentin quand même. Du gatorade.. Ça fait des miracles comme pas possible!

Belle d'ivory a dit...

je compatis

repose-toi là

Tangerine du Québec a dit...

Pauvres petits choux. Ils ont attrapé la fameuse gastro dont tout le monde parle depuis Noel?

Gooba a dit...

Quel bonheur de voir cette section s'agrandir! :-S