mercredi, octobre 04, 2006

Le temps est venu

Il y a quelques semaines, en relaxant dans mon bain, il y eut un premier mystère. Tandis que je réfléchissais, une petite masse bleu fluo attirait mon attention au plafond de la salle de bain. Une question fort simple habita alors mon esprit: "Comment un motton de dentifrice a-t-il pu se retrouver à cet endroit?"

Il y a deux jours, en discutant avec mon amoureux, je dus interrompre mon discours pour confirmer l'identité du long spaghetti collé au mur. Encore une fois, les interrogations pullullèrent.

Je vous épargne les traces mystérieuses de pieds sur les murs, la télécommande de la télé dans la cage du lapin, les tomates du jardin dans la piscine (si, je vous assure!) et autres incongruités.

La question mijote depuis de nombreux jours, mais c'est entièrement mûr ce matin et j'ai fait le move: j'ai téléphoné à une femme de ménage. J'ai reconnu et accepté ma largement atteinte limite. Rendue là, c'est une question de survie.

Alleluia.

2 commentaires:

Madame Une Telle a dit...

Bonjour Grande Dame! La femme de ménage fait un bien très fou au moral et quand on se sent mieux, on peut reprendre le colier et remettre l'argent ailleurs! ;0)

Tangerine du Québec a dit...

Bonne idée, avec une si grande famille tu as certainement besoin d'un coup de main!