vendredi, octobre 06, 2006

Grand-maman est bizarre

Grand-maman a la solution à tout. Ce n'est jamais la solution traditionnelle, mais c'est quand même une solution.

Grand-maman se soigne avec des feuilles de choux. Elle "tire" différents maux avec de l'argile, y ajoute parfois quelques gouttes d'huiles essentielles en nous expliquant soigneusement les propriétés de chacunes. Elle nous soigne avec son énergie. "Elle est un peu comme une sorcière".

Grand-maman arrive toujours à la maison avec des trucs inusités: des huiles (pressées à froid évidemment), des granules pour le système immunitaire, les os et les dents, des pommades aux plantes, des crèmes m-e-r-v-e-i-l-l-e-u-s-e-s, des échantillons de produits naturels, des capsules de yogourt, des shampoings bio.

Elle tient dans son immense sac qu'elle traîne partout toutes les essences imaginables des Fleurs de Bach, des compresses pour tout type d'accident improbable qui pourrait survenir, des capsules et des comprimés de toutes les formes et de toutes les couleurs. Trouvez-vous n'importe quel bobo, grand-maman aura pour vous le petit miracle qui vous remettra sur pieds.

Lorsqu'elle vient en visite, on se rue toujours sur elle pour lui demander si elle a des surprises. C'est l'espoir qui nous tient en haleine.

On déchante toutefois rapidement lorsqu'elle nous offre avec bienveillance des sirops qui goûtent pas bon, des gouttes mystérieuses qui vont dans on ne se souvient jamais quel orifice, des huiles, des vitamines, du magnésium, du calcium pour les petits os qui se sont fracturés deux fois, de l'esther C, de l'échinacée, des Oméga 3-6-9, des sels rares et appréciés. (C'est toujours un casse-tête de se rappeler les capsules rondes et vertes sont pour quel enfant, quelle carence et doivent être prises avant ou après les repas avec possibilité ou pas de croquer et à quelle fréquence les ingurgiter. )

Lorsque le constat est fait que la surprise dans le sac de grand-maman n'est pas un jouet, on perd tout intérêt et on fait de notre mieux pour s'éclipser discrètement pour ne pas trop être impoli. Parfois, on a aussi du mal à cacher sa déception.

Parfois, hourra, la surprise n'est pas une nouvelle sorte de vitamine révolutionnaire. On est emballé lorsque ça se mange et que ça a des allures de gâterie.

On déchire le paquet avec empressement, on prend une bouchée, on grimace, puis on met de côté en osant un commentaire: "Ça ne goûte pas vraiment le chocolat, grand-maman...."

-Bien sûr que non mon chéri, c'est du caroube et c'est biologique.

-J'aime pas vraiment ça...

Grand-maman sourit. Elle connait bien sa réputation et l'assume entièrement.

Méfiants, les garçons demandent toujours, avant un souper chez grand-maman, ce qu'on va manger, "parce que chez grand-maman, on mange toujours des choses qui goûtent bizarre".

L'avant-dernière fois, on a eu droit à du pop corn. Yessss! Enfin une vraie cochonnerie! Impossible de trafiquer cette gâterie avec quoi que ce soit de naturel....

....Quelle déception de voir grand-maman saupoudrer de la levure alimentaire et du sel marin dans son pop corn sauté dans une huile d'excellente qualité. Mais bon, on en a tout de même redemandé! Ce n'était pas si mal...

***

Ce soir, grand-maman nous attendait pour le dessert. Pleins d'espoir, les garçons ont pensé y échapper. Après tout, il s'agissait d'un dessert et un dessert devrait toujours être cochon...

On s'installe à table après notre belle soirée au Bal des Citrouilles, tout le monde a un petit creux. Au milieu de la table, quelque chose d'incroyable: deux petits gâteaux au caramel Vachon entre des muffins grano et des galettes épeautre et chocolat.

Les quatre garçons se battent pour le seul emballage de gâteaux au caramel, se bousculent, se l'arrachent des mains pour échapper au jeûne. Fiou! Grand-maman en avait un autre paquet de caché, toutes les papilles, tous les estomacs ont été épargnés...

Grand-maman propose un chocolat chaud. Yeessss, c'est la fête, on y a échappé ce soir! Les quatre enfants acceptent...et déchantent tous après la première gorgée. "Grand-maman, il goûte bizarre ton chocolat chaud"....

-Bien sûr mon chéri, c'est du chocolat naturel et c'est biologique. Tout est biologique ici. Tu veux peut-être que je te rajoute un peu de sucre naturel?

On s'éclipse doucement en balbutiant un semblant de réponse en espérant passer inapercu....

Shit. On s'est encore fait avoir.

4 commentaires:

TouchTheSky a dit...

Je compatis avec les jeunes... j'ai eu une grand-mère semblable... quoiqu'un peu plus sucrée mais avec prudence.

Merci pour les souvenirs que tu as fait jaillir! :)

Tangerine du Québec a dit...

Elle doit faire partie de la première vague de 'Granolas' des années '70. Certains enfants élevés de cette façon arrive a l'age de 6 ans sans avoir jamais vu une frite. Mais bon, en principe ils doivent être en bonne santé :o)

Grande Dame a dit...

Tangerine, effectivement pour la grano des années début 80. Je pense bien avoir été la seule fille de ma classe à manger du pain de blé entier! :-)

La diététiste a dit...

Mais elle est adorable ta mère! Chanceuse! Et comme c'est joliment raconté.