dimanche, octobre 04, 2009

Les pubs irlandais

Les pubs irlandais: un de mes péchés mignons. J'adore les pubs irlandais, la diversité des bières, l'ambiance, la musique, la chaleur, la familiarité, l'esprit, la classe en même temps que l'accessibilité.

J'ai visité jadis le pub McIntosh, à Granby. Pas à sa juste valeur, je le crains, puisque je n'y suis allée qu'une fois.

Il y a ensuite L'Île Noire, sur Ontario (à Montréal), où je retourne parfois pour une ambiance agréable (écossais celui-là). C'est là que j'avais donné rendez-vous à Cecilia, une amie du secondaire, vendredi. Incroyable de penser que nous avons été copines durant deux ans et que pour la première fois (nous venons de nous retrouver, vive Facebook), elle me racontait son histoire lourde d'un passé déchirant pour une si petite fille alors qu'elle vivait toujours au Salvador. Cecilia, elle est si belle avec ses yeux racés et ses épais cheveux noirs, si chaleureuse, si latine jusqu'au bout des ongles et son accent chantant, un délice pour les oreilles. Une agréable soirée auquel j'ai longuement cogité en me disant que les immigrants portent souvent des histoires dont on ne soupçonne vraiment pas la charge de souffrance. Une personne de qualité, cette fille.

Dans le Vieux-Terrebonne, le pub réservé aux bières occasionnelles du milieu de semaine avec mon amie So est le pub St-Patrick. C'est là que devant une bière (doh!), on se met à jour sur les réflexions de nos vies agrémentées de niaiseries décapantes.

Puis, ce week-end, en sortie d'amoureux, le pub Le Trèfle, dans le Vieux Trois-Rivières, où j'ai délaissé les bières blondes (mes préférées) pour en goûter une blanche parce que son nom m'a séduite : Delirium Tremens. Je n'ai pas pu faire autrement que d'en commander une pour en savourer l'ironie.

Un de mes fantasmes en la matière : aller un jour boire une bière directement dans un pub Irlandais (un vrai de vrai, en Irlande) dans un vieux sous-sol, crasseux ou pas, où tout le monde est entassé pour danser gaiement sur de la musique traditionnelle irlandaise.

14 commentaires:

flo a dit...

les blogs sont comme les maillons d'une chaîne.On se découvre les uns les autres, c'est trés interêssant içi.Bonne journee..

ClaudeL a dit...

Suis allée en Irlande en 1970. En vélo-tentes. Bien souvent, après un souper au pub, on couchait directement derrière ou à côté. J'ai commencé avec les blondes et j'ai fini avec les Guiness. Depuis je préfère la bière tiède mais je suis revenue aux blondes et rousses à l'occasion. N'ai jamais connu de pubs irlandais au Québec (faut dire que je demeure à la campagne). Pas connus de pubs crasseux non plus en Irlande. Mais des petits, aux bois sombres et aux conversations animées.

Grande Dame a dit...

Bonjour Flo, et bienvenue !

ClaudeL, Wah, vous y avez goûté, quelle belle expérience ! Je vous envie !

Germaine professionnelle a dit...

j'avoue que cette ambiance matire moi aussi....j'ai jadis eu une aventure avec un Irlandais et il me racontait les pubs...quelle joie!

Anonyme a dit...

Haaa les pubs irlandais
Je vis avec eux une veritable histoire d'amour depuis que je traine mon sac a dos de pays en pays .. toujours egal a eux memes, les pubs irlandais !!
Ou que l'on se trouve, on y retrouve avec delice un petit coin de " home sweet home " de deja vu, de calme... avec la musique par dessus.. je les aime, sans comter les bieres blanches, les discussions toujours chaleureuses.
Humm tres bientot, de nouveaux pubs irlandais a l'horizon !
vio

Une femme libre a dit...

Je vous imagine très bien enlever vos chaussures pour danser dans votre pub sombre, bruyant et surpeuplé,comme l'héroïne du film Titanic!

moi m'aime a dit...

Le St-Patrick.. Tout près de mon bureau... et de mon adolescence!!! J'adore!!!

Christiane a dit...

Bon. Comme je te connais, je suis certaine que tu vas y aller un jour... Je parle des vieux Pub crasseux d'Irlande bien sûr. Vieux Terrebonne? Hum. Allons-y donc si ça te tente?
Delerium tremen, ça c'est le summum!
Tu me fais rire. Quand va-t-on danser aux vendredis trad par la porte d'en arrière?

Bizous mon amie...

ClaudeL a dit...

En tout cas les petits pubs de campagne que j'ai connus en Irlande: y avait pas de quoi danser. Pas de place je veux dire.

À Halifax, j'en ai connu un qui lui ressemblait beaucoup, mais plus british qu'irlandais.

Que ne donnerais-je pour une bière tiède dans un pub, là là, tout de suite!

Marie l'urbaine a dit...

Ahhh là là tu me rappelles de ces souvenirs ! C'est ce que j'ai préféré de l'Irlande, les pubs, avec des musiciens qui jammaient sur leurs violons, et le cidre en fût... c'est tellement bon !!!

Je rêve d'y retourner pour y faire des randonnées de plusieurs jours/semaines; on peut le faire avec un sac ultra léger car à chaque 20 km max il y a un pub chaud, des chambres à louer et des repas réconfortants qui attendent les randonneurs qui viennent de traverser champs et murets de pierres, contourné des menhirs, longé des falaises et pique-niqué dans des ruines de châteaux... (Oui, j'y rêve vraiment !!! En attendant, j'essayerai le pub de Trois-Rivières ! Merci du tuyau !)

Marie l'urbaine a dit...

Le seul truc... je n'ai pas vu une seule personne danser dans tous les pubs que j'ai visités en Irlande !! Par contre une fois il y avait un bb endormi sur les genoux de son père ! :)

Grande Dame a dit...

Aaah, Marie, tu me fais rêver ! J'en veux, j'en veux de ces randonnées !

Femme Libre, c'est vrai ? J'ai tellement aimé cette scène il y a douze ans déjà que je me suis commandé un bohran directement d'Irlande pour combler l'émotif de la chose pour moi !

nina a dit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.
Zygoth a dit...

Faudra aller au Hurley's à Montréal un de ces jours Jen :) C'est vraiment extra!

Je m'ennuie xxx ai hâte au 21 ♥