mardi, janvier 03, 2012

Le plus

Ces derniers mois, à force de demandes précises de ma descendance me sauta au visage un constat : ils ont tous besoin de se distinguer en étant "le plus" quelque chose.

Chaque fois, la demande vient quand ils sont seuls avec moi, par exemple lors d'un trajet en voiture où j'ai la latitude nécessaire pour répondre en toute sincérité.

Connaissant fort bien leurs forces, ils capitalisent là-dessus pour obtenir la réponse ce qu'ils désirent ou espèrent.

"Maman, c'est qui le plus original de tous tes enfants?" me demande Grand-Charme, se sachant largement en tête. "Et le plus drôle?"

"Maman, c'est qui le plus coquin de TOUS tes enfants?" me demande régulièrement Frédéric en se tortillant de plaisir alors que je le borde.

"Maman, d'entre TOUS tes enfants, il y en a sans doute un que tu trouves plus intelligent que les autres, hmmm...?", plein d'attentes ou d'espoir, lance Fils Aîné. "Et si tu devais nommer le plus discipliné et le plus ordonné, on sait aussi qui tu nommerais..."

Je souris.

"Maman, si tu devais nommer celui de tes enfants qui est le plus sensible aux autres, ce serait qui?", demande Tout-Doux, sûr de l'emporter... "Et celui qui t'aide le plus avec tes savons, c'est qui, maman?"

Ils s'installent parfois à table à plusieurs pour dessiner puis insistent pour savoir LEQUEL de tous leurs dessins est le plus ressemblant avec une personne connue. L'opinion qui compte pour trancher? La mienne. 

Je m'émerveille devant l'unicité de chacun de mes enfants. Et eux ont besoin de se faire valider que même évoluant au sein d'une nombreuse fratrie, ils ont ce quelque chose d'unique, de singulier qui font d'eux des êtres irremplaçables possédant des traits dominants les distinguant des autres. Et qu'il y aura toujours de la place, de la valeur pour cette différence.

4 commentaires:

Patty a dit...

Très intéressant...J'ai l'impression que, à deux enfants, cela peut être destructeur! Enfin, ayant vécu cette dichotomie envers ma soeur (elle était toujours plus tout), j'ai trouvé ça difficile. En gang, ça devient quelque chose de très précieux...

Looange a dit...

Je me demande si les miens feront la même chose ?? Je sais que je l'ai fait avec ma maman de manière différente (jumelle avec mon frère) comme si je voulais bien confirmer que je ressemblais pas a mon frère lol

Julie a dit...

Tiens? Mes mousses ne me l'ont pas fait encore!
Je potine!
http://www.la-mere-est-calme.com/2012/01/les-potins-du-dimanche.html
(en ligne dimanche!)

Pur bonheur a dit...

Les miens sont garçon/fille avec 5 ans de différence et ils sont plus plus et moins moins dans chacun leur domaine :D !