mercredi, mai 25, 2011

L'amour parfait selon George Sand

Si vous me lisez depuis longtemps, vous savez comme j'éprouve de l'admiration pour Aurore Dupin alias George Sand (1804-1876). Son intégrité, son amour des mots, sa sincérité, son coeur pur et ses idées marginales et parfois révolutionnaires pour l'époque m'émeuvent, me touchent et génèrent souvent chez moi de nouvelles réflexions.

Je suis tombée récemment sur une de ses réflexions sur l'amour parfait (elle fait référence au mari d'une amie dont le hobby -la chasse passionnée aux chamois et à l'aigle- lui fait quitter la maison près de vingt heures par jour et dont la femme trouve les absences prolongées ardues).

"Dans le rêve qu'il est permis de faire d'un amour parfait, l'époux ne se créérait pas volontiers la nécessité continuelle de l'absence. Quand des devoirs inévitables, des occupations sérieuses la lui aurait imposée, la tendresse qu'il éprouverait et qu'il inspirerait au retour serait d'autant plus vive et mieux fondée. Il me semble que l'absence subie à regret doit être un stimulant pour l'affection, mais que l'absence cherchée passionnément par l'un des deux est une grande leçon de philosophie et de modestie pour l'autre. Belle leçon sans doute, mais bien refroidissante !

Le mariage est beau pour les amants et utile pour les saints.

En-dehors des saints et des amants, il y a une foule d'esprits ordinaires et de coeurs paisibles qui ne connaissent pas l'amour et qui ne peuvent atteindre à la sainteté."

J'y cogite.

4 commentaires:

chatouille bonheur a dit...

Toujours un plaisir de te lire juste avant d'aller faire mon diner tu as de très bonne lecture et surtout de bon jugement sur tout le contexte.

Hi!hi! je te laisse car fiston crie j'ai faim et entre toute mes corvées du matin et le diner et bien ces temps de partir pour moi car mon après-midi s'annonce aussi chargée d'émotions vers un parc et une soiré aussi charger en perceptive alors bonne journée a toi et a la prochaine Grande-Dame.

Rémi Poséidon a dit...

Bonsoir Grande Dame,
À propos des amours de George SAND, je ne vous apprendrais rien sur sa relation compliquée avec Alfred de MUSSET (1810-1857).
Mais connaissez-vous ce poème qu'Alfred de MUSSET avait fait parvenir à sa douce lors d'une représentation théâtrale ?

"Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,
Voulez-vous qu'un instant je change de visage ?
Vous avez capturé les sentiments d'un coeur
Que pour vous adorer forma le Créateur.
Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
Couche sur le papier ce que je n'ose dire.
Avec soin de mes vers lisez les premiers mots,
Vous saurez quel remède apporter à mes maux."

Ce à quoi George SAND a illico répondu :

"Cette insigne faveur, que votre coeur réclame,
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme."

Aussi, George SAND avait-elle plusieurs points de vue sur l'amour. Je vous laisse cogiter là-dessus, et allumer sur le message subliminal des deux poèmes.

Bien à vous,
Bonsoir.

Une femme libre a dit...

L'amour parfait n'existe pas, me semble que George aurait dû savoir ça!

Nanou La Terre a dit...

J'admire aussi... Et vas voir certaines photos d'elle jeune, elle est si belle avec son collier au front...xxx