dimanche, mai 27, 2012

24h dans la vie d'une nouvelle famille d'accueil

Nous avons, il y a quelque temps, proposé notre famille comme famille d'accueil pour un chiot Mira. Comme il était hors de question d'avoir un chien à nous (et donc une (autre) grande responsabilité supplémentaire pour les prochaines décennies), nous trouvions qu'un chiot pour une durée d'environ 10 mois était un compromis acceptable pour satisfaire les demandes des enfants et notre tolérance à un nouvel engagement. Je dis "engagement" mais en fait, il s'agit d'un engagement familial. Tous les membres de la famille se sont engagés personnellement (naïve Grande-Dame, me direz-vous) à s'impliquer dans les soins du chiot.

Celle qui devait arriver au milieu de l'été arriva plus tôt que prévu. Plus âgée que prévu, aussi, ce qui constituait un plus pour nous puisque le chiot s'avérait être déjà propre.


C'est donc avec grand bonheur que les enfants accueillirent Kuna et avec grande désillusion que je découvris ma véritable faiblesse devant mes semblables. Grand-Homme amena la petite chienne faire quelques courses. Obéissante, joviale et docile, il n'eut aucun problème à la faire accepter par les différents marchands.

Nous avions une expo avec La Prétentieuse ce week-end, donc beaucoup de préparatifs de dernière minute. Si les premières heures avec la petite chienne de 7 mois furent prometteuses, la nuit fut plus pénible: pleurs, jappements (elle était dans sa cage), bruits inquiétants (nous n'avons jamais eu de chien) et sommeil sur une seule oreille.

Au matin, le spectacle dans la salle à manger fut décourageant: cage pleine d'excréments et d'urine, odeur fétide, chien enjoué piétinant tout ce beau bordel et profitant du moment où l'on ramasse pour aller faire ses besoins plus loin dans la maison juste après que Grand-Homme l'ait sortie pour faire cela dehors.

Un peu plus tard dans la matinée, il y eut d'autres incidents dont un nécessitant un bain complet avec le boyau d'arrosage et le shampoing (je vous rappelle que nous avions une expo ce même matin), ce qui généra une situation des plus ridicules: Grand-Homme tenant la laisse, moi qui arrose, entortillée à la fois dans le boyau et la laisse de la chienne excitée par ce nouveau "jeu". C'est donc soulagés que nous laissâmes le chiot au papa de mes grands (qui avait revendiqué à la blague en venant chercher ses fils une garde partagée de l'animal).

En fin de journée, nous récupérâmes le chien et je fis avec lui à la station-service ma première sortie publique (et découvris ma faiblesse vis à vis le regard et l'agressivité des autres). Au comptoir, alors que j'attendais pour payer, la petite chienne, tenue en laisse (mais pas assez serrée contre moi), eu le malheur de lécher le mollet de l'homme devant moi. Celui-ci se retourna et me hurla avec une terrifiante agressivité: "TON OSTI DE CHIEN TU LE GARDES PRÈS DE TOI! S'IL ME TOUCHE ENCORE JE LE TUE, TU M'AS-TU COMPRIS TABARNAK!??!!?!"

Je figeai sur place.

Puis, le même client, qui achetait 2L de lait, apostropha du même coup le caissier: "TU LE VENDS BEN CHER TON LAIT CÂLISSE! FRANCHEMENT, JE LE PAIE X $ CHEZ METRO! HEILLE!  X $!!!! VOUS ÊTES DES OSTI DE CROSSEURS VOUS AUTRES! TU DIRAS ÇA À TON BOSS!"

Voilà.

Depuis, je doute, je fige, j'hésite. La petite Kuna est adorable, obéissante, enjouée, docile. J'appréhendais la nuit suivante mais nous la gardâmes près du lit, attachée, selon les recommandations de la responsable du comportement des chiens chez Mira et le plancher était propre au matin.

La première nuit ne fut pas représentative de la suivante (il faut spécifier que le chiot était stressé, il avait quitté sa première famille après plusieurs mois pour se retrouver durant une semaine dans les enclos de Mira, puis dans une nouvelle famille qui la ramena le lendemain avant d'arriver chez nous).

Nous nous sommes efforcés de sortir notre nouvelle protégée pour la socialiser (ce qui constitue en fait notre rôle) aujourd'hui. Entrer dans un commerce avec un chien en appréhendant le regard des autres ou la prochaine personne qui m'apostrophera pour me lancer des bêtises représente un immense stress pour moi. Toujours cette crainte de me faire fustiger du regard et pointer la porte.

Les petits, en dépit de leur amour instantané pour le chien, doivent intégrer son comportement. Ainsi, le chiot a volé à Béatrice la saucisse qu'elle tenait dans sa main. Ni une ni deux, le chien n'en fit qu'une bouchée, générant une grosse crise de larmes devant la trahison canine. Puis, les nombreux jouets qui traînent ici satisferaient n'importe quel animal ayant besoin de mordiller. La petite chienne a arraché les quatre pattes et la queue d'un petit cheval de plastique et trimballé dans sa gueule une poupée de Béatrice.

Le chiot laissa notre fille bouche bée tout à l'heure lorsque durant une promenade (je promenais Kuna et Béatrice, qui elle marchait avec sa mignonne-chenille-toute-douce, triste et sans amis), elle échappa sa chenille et que la chienne n'en fit qu'une bouchée.

Mon état d'esprit? Émotive à l'os (j'avoue, la faute aux SPM), irritable, pleine de doutes, nostalgique (mon petit Thomas occupe beaucoup de place dans mes pensées, des souvenirs "oubliés" reviennent subitement), hésitante, remettant en question des gestes, des paroles, des décisions passées.

Je devrais aller finaliser le jardinage pour me libérer l'esprit, tiens...

11 commentaires:

Amélie a dit...

Quelle bonne idée! Kuna ressemble beaucoup à mon chien, en plus (un labernois, que j'imagine être la race de Kuna, vu la forme de son visage). C'est vrai que c'est difficile au début, mais à la longue, les nuits vont mieux se passer!
J'avoue que nous aurions dû mieux préparer notre chien à différentes situations, comme une marche au centre-ville, par exemple, quand il était jeune (nous avons décovuert à nos dépens qu'il est maintenant absolument terrifié dans un endroit si actif et bruyant).
Bonne chance! :)

Grande-Dame a dit...

La "nôtre" est un Bouvier (sans croisement). J'espère de tout coeur que tout se poursuivra comme la nuit dernière.

Nous l'avons amenée aux casseroles hier et elle a finit par être stressée et agitée au sein des gens. Nous avons dû nous tenir à l'écart.

Elle est déjà familière, affectueuse et loyale. Nul doute que tout ira pour le mieux. En fait, ce n'est pas tant elle qui m'inquiète que les réactions dans les commerces.

Grande-Dame a dit...

C'est vrai qu'elle ressemble à un Labernois, quand même! :o)

Une femme libre a dit...

C'est une belle oeuvre! Ce chien rendra un jour la vie d'un non-voyant plus douce et plus active. Excellente idée de bénévolat. Bravo à votre généreuse famille.

Nanou La Terre a dit...

Grande Dame, t'as pas été chanceuse pour sa première sortie avec toi. Cet homme manquait de délicatesse et de savoir-vivre et à le voir aller, il semble que son comportement soit généralisé vis-à-vis tout le monde.

Pour le reste, c'est une bonne idée d'être famille d'accueil. Par contre, les enfants risquent de s'attacher à la belle chienne et auront de la peine de la laisser. Peut-être toi aussi? On s'attache tellement aux chiens. Bonne chance avec cette belle fille!

Looange a dit...

Ouf ! Pas facile avoir un toutou. J'en ai un tout neuf ( 1 an) et faut toujours être constant comme avec les enfants ! Bon courage, je pense qu les mauvais commentaires ne seront que rares ! Y a des "callots" un peu partout dans les magasins !!!

FB a dit...

(curiosité) Vous avec une médaille style "Je suis un futur chien Mira", lorsque vous vous promenez sur la rue ou entrez avec elle dans les commerces?

Bonne chance avec votre nouveau bébé ;-)

France

FB a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Grande-Dame a dit...

FB, le chien porte son foulard Mira lorsque nous le sortons en public.

Anonyme a dit...

Je suis aussi famille d'accueil pour mira d'un bouvier de 7 mois (une autre portée par contre)
C'est probablement la race la plus facile de mira, il faut s'adapter a l'animal au début, puis vers 7-8 mois c'est l'adolscence donc petite rechute dans les comportements mais sa devrait bien se passer :)
Elle a changé de famille d'accueil pour quelle raison?

Grande-Dame a dit...

Kuna a changé de famille d'accueil pour la première fois parce que la mère de famille qui s'en occupait a dû s'en départir pour des raisons de santé.

La famille suivante l'a conservée moins de 24h. Ils avaient une jeune enfant et ont craint pour elle.