mardi, décembre 30, 2014

Une soirée chez Pi-O

Nous fûmes invités il y a quelques semaines à quitter notre rive-nord pour participer à une soirée d'amusement au parc d'attraction intérieur Pi-O, Longueuil.



Nos plus jeunes ne se firent bien entendu pas prier pour découvrir un univers de manèges intérieurs unique en son genre et sous le thème de l'océan, des sirènes et du roi des mers Triton. Nous avons été accueillis chaleureusement par une jeune équipe conciliante et agréable.

Pour nos enfants qui n'ont jamais mis les pieds à La Ronde, le plaisir de la découverte fut entier. Du petit train à la "grande" mini-roue en passant par le labyrinthe (que nos tout-petits ont beaucoup aimé), l'endroit propose plusieurs manèges adaptés aux jeunes enfants. Même les poubelles sont à hauteur des 2-8 ans !

De tous les divertissements proposés, Frédéric et Béatrice ont préféré le jeu gonflable La bûche, laquelle est fixée à une extrémité et mobile à l'autre et que les enfants doivent éviter quand elle tente de les frapper.
Si les enfants s'amusent comme des petits fous à ce jeu, je me demande tout de même qui a le plus de plaisir entre le jeune opérateur du jeu gonflable et les enfants eux-mêmes !

Ce fut aussi mon jeu coup de coeur. Quel plaisir que de voir ses enfants bouger véritablement, user de stratégie, sauter et rire aux éclats ! Sur place, c'est le divertissement qui permet aux enfants de bouger le plus.



Nous y avons passé une agréable soirée et les enfants espèrent déjà y retourner.
Seule ombre au tableau de notre visite: l'endroit est conçu pour les familles de jeunes enfants mais ne compte pas de salle d'allaitement ou de coin confortable pour allaiter, ce qui aurait été apprécié avec notre mini bébé.

Par contre, leur salle à manger - garantie sans noix et sans arachides et bouffe santé SVP - est particulièrement originale et s'harmonise au thème aquatique du parc d'amusement.


Voilà une idée de sortie chouette à faire avec vos minis durant les vacances !

mercredi, décembre 17, 2014

Si tu les avais connus plus longtemps (2 de 2)

Ou si tu les avais connus, tout simplement.

Il est vrai que d'où tu es, tu as la chance inouïe de profiter de la présence de mon petit Thomas. Qu'est-il devenu papa? A-t-il encore cette présence apaisante et ce regard intense? Si tu savais comme j'aimerais le revoir pour refaire mes provisions de lui...me gaver de sa chaleur enivrante...

Il aimait tant la musique, nul doute que tu as su le contenter avec tes airs festifs de guitare et d'accordéon. J'aurais aimé pouvoir te parler de lui mais je ne peux pas. Il n'y a pourtant pas une journée qui passe sans que son souvenir ne m'habite.

La dernière fois que tu as vu Frédéric il avait un peu plus de 2 ans. Il se "rappelle" de toi jouant au ballon avec lui (merci vidéo). J'aime qu'il ait un "souvenir" de toi et j'aurais tant aimé qu'il te connaisse plus longtemps. Tu l'aurais assurément marqué. C'est un petit garçon sensible, insécure et ouvert aux autres. Il est aussi terriblement entêté et je sais bien que cet aspect de lui t'aurait fait pester.

Tu lui aurais répété qu'il a des yeux magnifiques. Il a hérité de la verdure des yeux de son papa. Il a le "pourquoi" facile et insatiable. Aurais-tu su aller au bout de ses interminables questions? Il est vif d'esprit, curieux, logique et intelligent. Il ne le sait pas encore mais il est solide.

En lui il y a autant de colère que de douceur et de vulnérabilité et son intensité parfois me déroute. Quand on lui accord du temps, il baisse sa garde, parle et n'est alors plus arrêtable. C'est un petit garçon attachant qui a énormément à offrir. Il aime rendre service mais il est susceptible et saurait assurément gagner la médaille d'or de l'orgueil. Il faut savoir comment le prendre pour obtenir de lui ce qu'on souhaite.

Peu après ton départ je suis devenue enceinte d'une surprise...qui s'est avérée être une petite fille. Mon coeur a fondu. Tu en aurais été fou, je le sais. Elle aurait obtenu de toi tout ce qu'elle aurait pu vouloir. Désolée de te l'apprendre: tu aurais été faible avec elle, tu n'aurais pas résisté à ses grands yeux bleus et son ton impératif. Tu aurais souri, amoureux, conquis.

À la fois décidée et émotive, elle ne donne pas sa place dans la fratrie. Elle aime beaucoup ses grands frères, c'est un boss-des-bécosses efficace et exaspérante. Elle est grande et petite à la fois.
Quand elle est triste, elle se cache dans ses "spots" sombres pour pleurer en silence loin de toute attention. Elle est désorganisée mais aime organiser des spectacles. Sa tristesse, par contre, se vit loin des regards.

Pour clore notre belle grande famille, j'ai mis au monde une deuxième fille, Evelyne. Frédéric me corrigerait: PAPA a mis au monde Evelyne puisqu'elle est arrivée si vite qu'elle est née sur le divan à la maison, accueillie par les mains de son père. Je n'ai pas vraiment été impliquée, c'est papa qui a fait tout le boulot. ;) Cette enfant est arrivée sous les yeux de presque toute sa fratrie. Ne manquait que Fils Ainé, qui vit à des centaines de km d'ici.

Bébé n'a que trois mois et si tu la voyais, ton coeur fondrait aussi. Elle est adorablement chevelue, belle brunette, elle est discrète, posée, indépendante. Pas question de la trimballer toujours sur nous. Elle nous fait savoir clairement quand elle en a marre de toutes ces petites mains et cette chaleur humaine. Elle désire son espace intouché. Si petite mais déjà elle souhaite faire respecter ses besoins.

Bon il est plus de 20h, le souper est prêt. Je m'arrête ici. Continue de prendre bien soin de notre petit homme là-haut. Je t'aime mon cher papa.

PS Cette fois, c'est vraiment fini la famille. Tu peux reposer en paix.