vendredi, mars 15, 2013

Trouver sa place

J'attends après cela depuis si longtemps.

Pour les quelques un qui me lisez depuis plusieurs années, vous le savez, hein? Entre la maternité, les cours à l'université pour garder son cerveau à "on", la quête d'un équilibre entre vie familiale, vie amoureuse, vie domestique (ouch), vie professionnelle, loisirs (hein?), sommeil (pardon?) et tous les feux à éteindre, l'homéostasie est parfois d'une terrifiante fragilité. Comment trouver sa place (à soi, juste à soi) à travers cela?

La pige, c'est bien pour marier l'utile et l'agréable quand on a de jeunes enfants mais on demeure isolée du reste du monde, en-dehors du réseau et ça finit par affecter     g r a v e m e n t    votre santé mentale. Qu'est-ce que vous ne sacrifieriez pas parfois des autres besoins essentiels à votre équilibre quand vous faites le choix d'avoir un [autre] enfant?

Je pense véritablement avoir trouvé ma place après ces quelques années à materner à la maison en portant quelques chapeaux, retrouvé mon arrogance sympathique (ou celle qui fait que je sois si souvent perçue comme snob ou inaccessible). Qui plus est, je fais ce que j'aime, je fais une équipe du tonnerre avec l'homme de ma vie, ma fille entrera à la maternelle en septembre, j'ai donc le champ libre pour mille projets et j'ai la détermination qui vient avec.

Aujourd'hui, j'ai posé un geste professionnel (et inévitablement personnel) qui m'a demandé un grand courage que je n'étais pas certaine d'avoir, une humilité que je n'étais pas sûre d'avoir non plus et une intégrité dont elle je ne doutais point. :o))

Je l'ai fait et maintenant je dis...Advienne que pourra!

On s'en reparle très bientôt.